Lundi 18 Février 2019 votre médiathèque est fermée.
Bleue  

Publié par : Syros , 2015
Caractéristiques physiques : 254 p. 21 cm
ISBN : 9782748516869
Type : Livre

Résumé : Silas vit dans une société où tout est fait pour vivre sereinement. Chaque jour, la Cellule d'Eradication de la Douleur Emotionnelle efface les souvenirs douloureux. Plus de deuil ou de dépression, juste un point bleu au poignet comme signe d'une souffrance évitée. Silas est un grand romantique : il préfère garder pour lui les moments intenses de sa relation avec l'incandescente Astrid... Mais quand sa petite amie se fait renverser par une voiture, il est immédiatement emmené par les agents de la CEDE. Pour oublier. Thème : société idéale, émotions

Exemplaires(2)
LocalisationSecteurCoteSituationDate de retourAction
Médiathèque de Décines-Charpieu
RdC Salle de lecture
Ado-AdulteRSF HINDisponible
Médiathèque de Décines-Charpieu
RdC EN RESERVE
Ado-AdulteRSF HINDisponible
Commentaires
De Direction Fiction
Le 20/01/2017 à 19:40

Bleue a été écrit par Florence Hinckel. C'est une histoire de science-fiction. Elle se déroule en France dans le futur et elle raconte comment on vit dans une société où ressentir de la douleur est interdit.

C'est l'histoire d'un garçon, Silas, qui tombe amoureux d'une fille qui s'appelle Astrid. Mais Astrid meurt dans un accident et Silas est traumatisé. Il n'arrive pas à vivre sans l'aide de l'éradication de la douleur. Il ne s'en sort pas ! En effet, dans leur société, la douleur est éradiquée : si quelqu'un ressent de la douleur il peut être « oblitéré » et ne plus rien ressentir. Ils se font « oblitérer » par les agents de la CEDE, une organisation gérée par l’État. Mais les personnages morts sont-il vraiment morts ? Dans cette société, ne plus ressentir la douleur est-ce vraiment une bonne chose ? Comment les personnages vivent-ils avec tout cela ? Vous le découvrirez en lisant Bleue…

Les + du livre :

Je trouve que cette histoire est plutôt originale. On se sent vivre dans l'histoire : on peut s'identifier aux personnages. J'aime aussi le fait que l'histoire n'est pas parfaite : c'est l'inverse d'un roman à l'eau-de-rose.

Les - du livre :

La deuxième partie, celle racontée par le personnage d'Astrid, est moins rythmée : il y a beaucoup de répétitions d'éléments de l'histoire déjà présents dans la partie consacrée à l'autre personnage.

Chroniquedarkness (3e)
Retour à la page précédente
Nouveautés musique
Mairie de décinesLogo Tobogan Décines