Lundi 18 Février 2019 votre médiathèque est fermée.
J'envisage de te vendre (J'y pense de plus en plus)

Publié par : Belfond , 2016
Caractéristiques physiques : 220 p. 19 cm
ISBN : 9782714471246
Type : Livre

Résumé : Tu vas reconnaître les papiers peints, les rues pavillonnaires et les temples d'achat, ta campagne bucolique et ton quotidien. Ta femme, ton mari, ta mère ne sont pas loin ; tout te semblera familier. Oui, ça se passe près de chez toi, mais les choses ont mal tourné. On peut désormais te séquestrer, te forcer & jouer, orienter tes choix ou décider à ta place. On peut aussi envisager de te vendre. Mais pas que. Tu aimes te faire peur pourvu qu'à la fin tout se termine bien ? Tu verras, on en a tenu compte. De quoi demain sera-t-il fait ? En déréglant les curseurs de notre société, Frédérique Martin convoque le règne des indignités ordinaires et flanque nos libertés au vestiaire. Voici venir le grand show des luttes de classes et de sexe, des dominations ou de la logique marchande, dans un recueil pure malt, sec et bien tassé.

Exemplaires(1)
LocalisationSecteurCoteSituationDate de retourAction
Médiathèque de Décines-Charpieu
RdC Salle de lecture
Ado-AdulteR MAREn prêt02/03/2019Connectez-vous pour réserver ce document
Commentaires
De Direction Fiction
Le 29/03/2016 à 16:40

Il y a cet homme qui vend sa mère sur une brocante et cet autre dont la tentative de suicide est filmée par une équipe de télévision. Il y a ce couple qui choisit son bébé sur catalogue et cette femme, gagnante malgré elle d'un cadeau qui risque de lui pourrir la vie. Il y a celui qui va être jugé en direct à la télé par les sages de l'Organisation des Consciences Unies, celle prise en otage par une Brigade de l'eau et ce Serial Killer voyant défiler devant lui les familles de ses victimes.

Une atmosphère étrange se dégage des nouvelles de Frédérique Martin. Elle dépeint une société effrayante où les libertés individuelles ont été sacrifiées au nom d'une cause collective particulièrement liberticide. Pouvoir des médias, marchandisation à outrance, répression du féminisme aboutissant à l'interdiction de l'espace public aux femmes, sa vision d'un futur pas forcément très lointain interpelle et inquiète.
Retour à la page précédente
Nouveautés musique
Mairie de décinesLogo Tobogan Décines