Vendredi 24 Mai 2019 votre médiathèque est ouverte de 16h à 19h.
Les Endormeurs  

Autres auteurs : Ounanian Arlette
Publié par : Actes Sud , 2014
Caractéristiques physiques : 364 p. 22 cm
ISBN : 9782330026837
Type : Livre

Résumé : Anna Enquist interroge le rôle et l'éthique de deux corps médicaux face à la douleur. Les anesthésistes, endormeurs de l'être sensible, sont ici observés en regard des analystes, qui dans leur pratique convoquent l'inconscient et libèrent la souffrance.

Exemplaires(1)
LocalisationSecteurCoteSituationDate de retourAction
Médiathèque de Décines-Charpieu
RdC Salle de lecture
Ado-AdulteR ENQDisponible
Commentaires
De Direction Fiction
Le 15/04/2014 à 11:58

Drik est psychothérapeute, Suzanne médecin anesthésiste. Ils sont frères et soeurs.
Drik vient de perdre sa femme Hannah. Son beau- frère Peter lui propose de recevoir Allard un jeune étudiant en médecine qui veut devenir psychiatre. Pour cela, il doit entamer une analyse didactique. C'est aussi l'occasion pour Drik de reprendre du service.
Trés vite il perçoit chez le jeune homme des angoisses profondes liées à l'absence de père . Au fil des consultations, celui-ci finit par lui avouer qu'il ne veut plus être psy et qu'il s'oriente vers l'anesthésiologie. Il décide cependant de poursuivre l'analyse à titre personnel.
Allard va être affecté dans l'unité de soin de Suzanne. Elle devient sa référente.
Le stagiaire s'amourache de sa tutrice qui déboussolée succombe à ses avances.
C'est le début d'un engrenage infernal: Drik et Suzanne sont confrontés au dilemme du secret. Secret de l'infidélité pour l'anesthésiste terrifiée à l'idée que cette relation s'ébruite au sein de l'hôpital, secret médical pour Drik qui continue de recevoir le jeune amant de sa soeur en consultation.
Pour couronner le tout, un quatrième personnage proche des protagonistes entre en scène rendant plus complexe encore le huis clos familial. Tous les ingrédients sont alors réunis pour que la situation dégénère et devienne explosive.
Ce roman m'a absolument captivé.
Le style est sobre, précis parfois clinique à l'image de ces professionnels de la santé habitués à prendre en charge la douleur de leurs patients.
On suit le quotidien de Suzanne : Les interventions chirurgicales, le mépris des chirurgiens envers le reste des équipes soignantes, les méthodes managériales plus ou moins assumées par la direction pour "re-souder le personnel". On est dans ses pensées, ses souvenirs, ses échecs.
Le face à face entre Drik et son jeune patient est aussi passionnant. Le jeune Allard se révèle assez rebelle aux remarques de son psychanalyste: il reste inaccessible. Bientôt les consultations prennent l'apparence du duel jusqu'à la faute professionnelle pour le thérapeute.
Au fil des pages c'est l'enfance traumatisante du frère et de la soeur qui arrive au premier plan. Les circonstances restées mystérieuses de la mort de leur mère au cours  d' une randonnée en compagnie de leur père ont semés le doute et  les soupçons. La colère et culpabilité  se bousculent dans les têtes.
Dans sa postface Anna Enquist explique que ce roman répond à une commande du département "littérature et medecine" du centre hospitalier de l'université libre d'Amsterdam. Invitée à s'immerger dans un service, la romancière, qui est également psychanalyste, a choisi l'anesthésiologie.
Le regard de la romancière prend ici tout son acuité. Dépassant le simple reportage romancé, l'auteur parvient à incarner le récit à l'aide de personnages qui s'étoffent et se complexifient jusqu'à l'inévitable dénouement.
Retour à la page précédente
Nouveautés musique
Mairie de décinesLogo Tobogan Décines