Dimanche 19 Mai 2019 votre médiathèque est fermée.
ˆL'‰analphabète qui savait compter roman

Autres auteurs : Bruy Carine
Publié par : Presses de la Cité , 2013
Caractéristiques physiques : 475 p. 23 x 14 cm
ISBN : 9782258097063
Type : Livre

Résumé : Née à Soweto pendant l'apartheid, N. Mayeki commence à travailler à 5 ans, devient orpheline à 10 et est renversée par une voiture à 15. Tout semble la vouer à mener une existence de dur labeur et à mourir dans l'indifférence générale. Mais c'est sous-estimer le destin et le fait qu'elle est une analphabète qui sait compter...

Exemplaires(1)
LocalisationSecteurCoteSituationDate de retourAction
Médiathèque de Décines-Charpieu
RdC Salle de lecture
Ado-AdulteR JONDisponible
Commentaires
De Direction Fiction
Le 11/01/2014 à 14:31

Nombeko Mayeki n’est pas timide et ça tombe bien, puisqu’à Soweto en plein apartheid, il faut avoir du caractère pour avancer dans la vie. Et celui de Nombéko est doublé d’une ironie qui aime à se répandre sans façons ici ou là, ce qui ne va pas sans froisser quelques susceptibilités. Nobemko a encore un talent très particulier : les mathématiques n’ont aucun secret pour elle, et elle pourrait discuter des derniers développements de la physique quantique avec Niels Bohr ou Erwin Schrödinger.
Mais la vie de Nombeko prend un tour très particulier lorsqu’elle est heurtée par la voiture de l’ingénieur physicien responsable du nucléaire militaire en Afrique du sud, lui-même au volant sensiblement éméché. Elle est donc normalement condamnée à 7 ans d’emprisonnement, puisque une femme de couleur ne froisse pas impunément les carrosseries des véhicules des bonnes gens, même à y perdre la vie. Mais sa peine est commuée, et elle sera donc durant ces 7 ans, au moins, la bonne à tout faire de l’ingénieur.
Les aventures alors se succèdent… Et Nobemko aura notamment maille à partir avec une bombe nucléaire qui va lui rester sur les bras, une bombe dont elle a contribué à la mise au point. Mais son amoureux Holger 2, ainsi que son ami Hun Juntao, le président chinois, pourront sans doute la tirer de ce mauvais pas…

Jonas Jonasson reste égal à lui-même dans ce roman, et Nobemko déclenche tout aussi innocemment que Allan, « le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire », des situations innouies se succédant perpétuellement. Un plaisir de lecture, sous le signe de la légèreté.
Retour à la page précédente
Nouveautés musique
Mairie de décinesLogo Tobogan Décines