Vendredi 24 Mai 2019 votre médiathèque est ouverte de 16h à 19h.
Comme les amours 

Autres auteurs : Geninet Anne-Marie
Publié par : Gallimard , 2013
Caractéristiques physiques : 372 p. 21 cm
ISBN : 9782070138739
Type : Livre

Résumé : A son retour de vacances Maria Doltz, éditrice madrilène, constate avec déception l'absence, à la terrasse du café où elle a ses habitudes, d'un couple dont le bonheur communicatif égayait son petit déjeuner. Elle apprend avec horreur que le mari a été assassiné. Elle se rapproche de Luisa, la veuve, et découvre les liens ambigus que cette dernière entretient avec le meilleur ami du défunt.

Exemplaires(1)
LocalisationSecteurCoteSituationDate de retourAction
Médiathèque de Décines-Charpieu
RdC Salle de lecture
Ado-AdulteR MARDisponible
Commentaires
De Direction Fiction
Le 17/01/2014 à 13:51

Voilà un récit qui nous raconte dès le départ un meurtre odieux pour lequel nous nous attendons à suivre une classique enquête policière. Maria Dolz, la narratrice, éditrice madrilène, observe tous les matins dans le café où elle prend son petit déjeuner, un couple qui semble très amoureux qu’elle surnomme « le couple parfait ».

Un jour, elle apprend par le journal que le mari, Miguel Deverne, a été sauvagement assassiné.

Comme les amoursElle continue de fréquenter le café finit par entrer en contact avec la veuve Luisa et fait la connaissance d’un de ses amis proches, Javier Diaz-Varela dont elle devient la maîtresse.

Javier Marias nous entraîne dans les pensées de Maria, nous invite à explorer le cheminement des possibles à partir de ce drame. L’auteur excelle à transcrire toutes les réflexions et conjectures qui animent les personnages. Nos certitudes d’aujourd’hui sont érodées par nos désirs naissants et changeants. Même le pire ne résiste pas à l’impératif du présent qui balaie tout sur son passage, la passion entre les êtres, les promesses amoureuses. L’oubli est là, tapi en embuscade… Pire, le jeu des rencontres qui peuvent être heureuses, prennent quelques fois leur source au cœur d’une tragédie, d’un assassinat peut-être.

Bien sûr, nous voulons savoir ce qui s’est passé pour Miguel Deverne mais au fil de la lecture, nous comprenons que là n’est pas l’essentiel dans cette fable sur l’amour et la mort. L’auteur multiplie les pistes avec brio nous obligeant à sonder nos âmes. On ne sort pas indemne de ce brillant roman.

Javier Marias est l’un des plus importants écrivains espagnols de notre époque. Il a été élu à l’Académie royale espagnole en 2006. Il est auteur d’une dizaine de romans.
Retour à la page précédente
Nouveautés musique
Mairie de décinesLogo Tobogan Décines