Vendredi 20 Septembre 2019 votre médiathèque est ouverte de 16h à 19h.
Annabel 

Autres auteurs : Vivier Claudine
Publié par : Bourgois , 2013
Caractéristiques physiques : 453 p ill. 20 cm
ISBN : 9782267023725
Type : Livre

Résumé : En 1968, dans un village reculé de la région du Labrador, au Canada, un enfant voit le jour. Ni tout à fait homme, ni tout à fait femme, il va faire l'objet de la décision de ses parents : subir une opération et être élevé comme un garçon. En grandissant, son autre moi, une fille à laquelle il pense sous le nom d'Annabel, ne disparaît jamais. Un récit sur l'ambiguïté sexuelle. Premier roman.

Exemplaires(1)
LocalisationSecteurCoteSituationDate de retourAction
Médiathèque de Décines-Charpieu
RdC Salle de lecture
Ado-AdulteR WINDisponible
Commentaires
De Direction Fiction
Le 26/03/2013 à 16:21

Rares sont les premiers romans qui vous procurent une forte émotion, tout en vous laissant cette impression d’avoir lu un texte abouti et maîtrisé. C’est pourtant ce que j’ai ressenti en refermant Annabel. Ce roman, c’est d’abord la découverte d’une auteure, Kathleen Winter, et de son écriture émouvante, poétique et envoutante. C’est aussi un texte qui nous invite à réfléchir sur un sujet peu abordé en littérature : l’intersexualité
L’histoire débute au printemps 1968, dans un village perdu de la province du Labrador au Canada. Jacintha accouche entourée des femmes de la bourgade pendant que les hommes sont partis sur leurs lignes de trappe. Thomasina une voisine et amie qui fait ce jour-là office de sage-femme remarque tout de suite la… « différence ». L’enfant qui naît est doté d’organes génitaux masculins et féminins. Il est hermaphrodite comme on disait à cette époque.
Treadway, le père, souhaite que l’enfant soit élevé comme un garçon. Il s’appellera Wayne, sera opéré et suivra un traitement hormonal afin de gommer toute trace de féminité. Toutefois une femme, Annabel, sommeille dans le corps de Wayne et va peu à peu devenir une évidence.
Ainsi, on se laisse entraîner à la découverte de personnages touchants, simples et pourtant exceptionnels. De plus, la nature du Labrador canadien, où les arbres et les oiseaux semblent parler aux hommes, contribue à la dimension féérique qui entoure ce texte.
Très loin d’une étude de cas, encore plus du voyeurisme, Kathleen Winter fait preuve d’une délicatesse rare en nous offrant un premier roman assez exceptionnel sur la recherche de l’identité, la différence et la tolérance. A découvrir d’urgence.
Retour à la page précédente
Nouveautés musique
Mairie de décinesLogo Tobogan Décines