Archives du mot-clé Whitehead

UNDERGROUND RAILROAD DE COLSON WHITEHEAD

Cora, 16 ans est esclave dans une grande plantation de coton du sud des Etats-Unis peu avant la guerre de Sécession. Le décor, simple, est planté. Rien ne nous est épargné : une cruauté, une oppression, une souffrance indicible de chaque instant. Le quotidien de Cora n’est pas sans nous rappeler certains récits des camps de la mort nazi, toute l’horreur institutionnalisée par un système qui prône les valeurs de supériorité d’une race sur une autre.
L’esclavage aux États-Unis a duré de 1619 à 1865, et, est lié inextricablement à l’essor du système capitaliste.
Aussi grand est le déni d’humanité, aussi forte est la puissance de vie de Cora, qui va, d’un Etat à l’autre, connaître le destin des esclaves évadés, traqués comme des animaux par des chasseurs de primes.
Au milieu du 19ème siècle, le sort des Noirs aux Etats-Unis change progressivement selon les Etats. Cora va donc rencontrer des affranchis et découvrir un incroyable réseau d’aide aux esclaves évadés, « l’Underground Railroad »(le chemin de fer clandestin), rendu possible grâce à des abolitionnistes –Noirs et Blancs- qui s’opposent à l’esclavage et à son système ignoble. Le romancier a choisi de donner littéralement vie à ce chemin de fer et insuffle ainsi au récit une dimension surréaliste.
Le roman de Colson Whitehead a été multi primé et a reçu un excellent accueil critique. L’auteur a beaucoup travaillé sur les archives pour écrire l’histoire de Cora. C’est donc aussi un livre d’Histoire des Etats-Unis. Un livre salutaire pour ne pas oublier que cette grande démocratie s’est aussi bâtie sur les pires injustices, le système esclavagiste et l’anéantissement des amérindiens. L’Amérique n’en a pas fini avec ses fantômes, l’Actualité nous le rappelle régulièrement. Des bataillons entiers de Cora et de ses semblables réclament justice et réhabilitation. Leur souffrance perdure à travers la destinée de leur descendance.
Pour aller plus loin sur la question raciale aux Etats-Unis, RACE histoires orales d’une obsession américaine de Studs Terkel chroniqué sur ce blog.
On peut aussi écouter le poignant negro spiritual No more Auction Block For Me (plus d’enchères pour moi) par Odetta.

Empruntez Underground Railroad

Colson-Whitehead