Archives du mot-clé Malouf

L’infinie patience des oiseaux de David Malouf

Infinie patience des oiseauxAustralie, Queensland, 1914. Ashley revient sur le domaine dont il vient d’hériter, après un long voyage en Europe. Un jour, en arpentant ses terres, il va tomber  sur Jim, un jeune homme de son âge, embusqué dans les fourrés, en train d’observer les oiseaux à la jumelle.

Entre le fils de propriétaire terrien un peu snob, et le  fils de paysan simple et peu cultivé, des liens vont toutefois se nouer au travers de leur passion commune pour la nature sauvage et les oiseaux en particulier. Ensemble et flanqués de Miss Harcourt, une vieille photographe  anglaise solitaire, ils vont nourrir un rêve : créer sur le domaine, un sanctuaire pour les oiseaux migrateurs.

Cette première partie du livre offre au lecteur des pages d’absolue délicatesse.  La splendeur de ces étendues vierges et de ces côtes sauvages du Queensland,  magnifiée par le regard subjugué que Jim porte sur ces petits êtres à plumes d’à peine quelques grammes, capables de les parcourir (et sans escale !) sur plusieurs milliers de kilomètres est rendue par l’auteur en petites touches impressionnistes : phrases ciselées, style épuré, qui confèrent au récit une atmosphère de sérénité palpable.

Lorsque la guerre commence à déchirer l’Europe,  comme tous les pays du Commenwealth, l’Australie est impliquée dans le conflit. Jim et Ashley sont mobilisés. On les retrouve en France, dans les tranchées. Basculement dans l’horreur. Obus. Déflagrations. Flots de sang. La misère et la terreur au quotidien.

Sans se déparer de sa poésie et de sa pudeur, David Malouf livre ici un hymne d’amour et de paix où se côtoient la brutalité d’un carnage sans nom et une humanité restée intacte. Plus qu’une inscription sur un monument, les noms d’Ashley et Jim raisonnent longtemps en nous. Peut-être ont-ils rejoint le paradis des oiseaux…

Oiseaux migrateurs

Empruntez L’infinie patience des oiseaux