Tous les articles par Sandrine

La Bibliothèque Idéale de Dominique

Hérétiques-HD-300x460Tout l’été, partez à la rencontre de nos lectrices et lecteurs à travers leur univers culturel. Vous aussi, dites-nous quels livres/films/musiques vous aimez, ça nous intéresse ! Envoyez votre liste de documents à  mediatheque@mairie-decines.fr

Aujourd’hui, découvrez la Bibliothèque Idéale de Dominique :

«Etranges étrangers» a écrit Jacques Prévert
Vous qui nous racontez de si loin des histoires qui nous touchent de si près. Sous le feu ou la glace, depuis les forêts, du haut des montagnes, du bord d’un lac, du fond d’un désert, chez vous aussi on rit, on pleure, on cherche, on attend, on aime, on se désespère et on rêve, on part et on revient.
Je vous attends au détour des pages comme des bateaux pour des voyages infinis.

ALBUMS
Une vieille histoire / Susie Morgentern
Le dernier des géants / François Place

ROMANS
Les ombres de l’Araguaia / Guiomart de Grammont
La tache / Philippe Roth
Si un inconnu vous aborde / Laura Kasischke
Journal de travail / John Steinbeck
Seul le silence / R J. Ellory
La file indienne / Antonio Ortuño
Goat mountain / David Vann
A la mesure de l’univers / Jon Kalman Stefansson
Scintillation / John Burnside
Le cœur tambour / Scholastique Mukasonga
Trois carré rouge sur fond noir / Tonino Benacquista
Kinshasa jusqu’au cou / Anjan Sundaram
Daddy Love / Joyce Carol Oates
Zabor ou les psaumes / Kamel Daoud
Le vent qui siffle dans les grues / Lidia Jorge
Leviathan / Paul Auster
Ici n’est plus ici / Tommy Orange
La légende de Santiago / Boris Quercia
Et … n’importe quel titre de Leonardo Padura

La Bibliothèque Idéale de Raymonde

000Tout l’été, partez à la rencontre de nos lectrices et lecteurs à travers leur univers culturel. Vous aussi, dites-nous quels livres/films/musiques vous aimez, ça nous intéresse ! Envoyez votre liste de documents à  mediatheque@mairie-decines.fr

Aujourd’hui, découvrez la Bibliothèque Idéale de Raymonde :

« Un peu de lecture, ça ne peut pas faire de mal» comme l’a répété, tous les samedis pendant des années, Guillaume Gallienne, sur France Inter.

o    Deux livres brefs et pleins de sagesse, à la portée de tous, écrits dans leur vieillesse, par deux savants réputés internationalement
o    Un livre illustré pour les enfants, plein de poésie pour les amoureux de la littérature de 7 à 77 ans
o    Trois beaux livres qu’on a envie de se faire offrir à Noël et qu’on feuillette en dégustant chaque page, chaque image comme une invitation à un voyage immobile
o    Deux livres à l’humour doux ou sarcastique qui nous font rire parfois d’un rire jaune, parfois d’un rire franc, mais toujours pour un rire salutaire
o    Un livre d’historien dense mais découpé en chapitres courts titrés d’une phrase résumante, qui nous emmène dans les différentes périodes de notre histoire
o    Un roman policier à l’intrigue mêlant la science, la recherche archéologique, la mort de trois octogénaires et le suspense bien sûr
o    Deux livres de science fiction pour s’évader dans un univers proche ou lointain, déroutant ou merveilleux, entraînés par une langue ou des images créatives
o    Quatre romans qui nous disent, la Comédie humaine du XXI ème siècle vue par Virginie Despentes, le drame de l’épidémie de poliomyélite touchant essentiellement la jeunesse de Philip Roth, les parcours de vie bousculés par l’exil par deux écrivains orfèvres de la langue française
o    Trois témoignages, dont le premier entre en résonance avec nos souvenirs de couleurs de l’enfance, le deuxième révèle une chanteuse et musicienne de rock en poétesse et le troisième emmène dans la Chine de Mao, à la difficile initiation à la calligraphie chinoise
o    Et un dernier, des jeux d’écriture, pour le plaisir des yeux et les exercices de la main.

Et pourquoi pas, en sortant papier, plumes, encre, feutres, crayons de couleurs pour écrire «de sa belle plume» quelques mots, une phrase…au gré de son imagination.  »

Réflexions personnelles :
C’était mieux avant / Michel Serres
Le sel de la vie / Françoise Héritier
Un livre pour petits et grands :
Pierrot ou les secrets de la nuit / Michel Tournier
Des beaux livres :
Château de Versailles, petit inventaire ludique …/ Sandrine Rosenberg
Voyages en France : guide du routard
Le monde nouveau de Charlotte Perriand
De l’humour :
Mon chien stupide / John Fante
L’analphabète qui savait compter / Jonas Jonasson
Un livre d’historien :
Une histoire populaire de la France / Gérard Noiriel
Un policier :
Quand sort la recluse / Fred Vargas
De la science-fiction :
Revoir Paris / François Schuiten et Benoît Peeters
Les furtifs / Alain Damasio
Des romans :
Némésis / Philippe Roth
Ame brisée / Akira Mizubayashi
Vernon Subutex / Virginie Despentes
Le vent reprend ses tours / Sylvie Germain
Des témoignages :
Passagère du silence : 10 ans d’initiation en Chine / Fabienne Verdier
Jeux d’écriture, recherches calligraphiques et textures / Denise Lach

La Bibliothèque Idéale de Chantal

GALLAYTout l’été, partez à la rencontre de nos lectrices et lecteurs à travers leur univers culturel. Vous aussi, dites-nous quels livres/films/musiques vous aimez, ça nous intéresse ! Envoyez votre liste de documents à  mediatheque@mairie-decines.fr

Aujourd’hui, découvrez la Bibliothèque Idéale de Chantal :

INVITE   A   LA   LECTURE …
La lecture d’un livre qu’il soit roman ou journal  est toujours pour moi, servante soumise à la littérature, une invitation à la joie.
Me voici voyageuse en attente de découvertes  de la beauté,  de l’invisible, de la transparence  des mots qui chantent.
Je  deviens alors la servante prête à la soumission du texte qui m’est offert, en attente de l’ouverture par les trolls de la cage qui enserre parfois mon cœur.
Me voici alors embarquée sur le canoë qui mène au royaume des morts pour mieux vivre au règne des vivants.
Je vous souhaite de belles découvertes et de beaux voyages …
Clin d’œil : 15 mots piochés dans les titres proposés se sont glissés dans le texte !  Si cela vous chante, à vous  de les retrouver …

L’attente du soir / Tatiana Arfel
La servante écarlate / Margaret Atwood
Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates / Annie Barrows
La nuit sacrée / Tahar Ben Jelloun
La voyageuse de nuit / Françoise Chandernagor
Cahiers1957-1972 / Emil Cioran
Le livre de ma mère / Albert Cohen
Règne animal / Jean-Baptiste Del Amo
Les années / Annie Ernaux
Petit pays / Gaël Faye
L’homme qui m’aimait tout bas / Eric Fottorino
Les vivants au prix des morts / René Fregni
La beauté des jours / Claudie Gallay
Chien blanc / Romain Gary
Jour de courage / Brigitte Giraud
Qu’elle n’est pas ma joie / Jens Chistian Grondahl
Le mur invisible / Marlen Haushofer
Soumission / Michel Houellebecq
Invitation à la vie conjugale / Angela Huth
La cage dorée / Camilla Lackberg
L’annonce / Marie-Hélène Lafon
Des trolls et des hommes / Selma Lagerlof
Un tout petit monde / David Lodge
La beauté des loutres / Hubert Mingarelli
Beloved / Toni Morrisson
Pêcheurs / Chigozie Obioma
 Là où chantent les écrevisses / Delia Owens
La transparence du temps / Leonardo Padura
Avant que j’oublie / Anne Pauly
Les porteurs d’eau / Atiq Rahimi
Journal 1887-1910 / Jules Renard
Olga / Bernhard Schlink
Rosinha mon canoe / Jose Mauro de Vasconcelos

La Bibliothèque Idéale de Jocelyne

107108755_3108097289271381_2012717300246110479_nTout l’été, partez à la rencontre de nos lectrices et lecteurs à travers leur univers culturel. Vous aussi, dites-nous quels livres/films/musiques vous aimez, ça nous intéresse ! Envoyez votre liste de documents à  mediatheque@mairie-decines.fr

Aujourd’hui, découvrez la Bibliothèque Idéale de Jocelyne

 

Là où chantent les écrevisses / Délia Owens

La femme révélée / Gaëlle Nohant

Salina les trois exils / Laurent Gaudé

L’enfant qui / Jeanne Benameur

Femme à la mobylette / Jean Luc Seigle

Ouragan / Laurent Gaudé

Crépuscule du tourment / Léonora Miano

Joseph / Marie Hélène Lafon

Les jeux de la nuit / Jim Harrison

Quand souffle le vent du nord / Daniel Glattauer

La septième vague / Daniel Glattauer

Le chœur des femmes / Martin Winckler

La petite fille de Monsieur Linh / Philippe Claudel

Les limons vides / Herbjorg Wassmo

Les vivants aussi / Herbjorg Wassmo

Les demeurées / Jeanne Benameur

Là où se trouvait la mer / Rick Bass

L’empreinte de l’ange / Nancy Huston

Grâce et dénuement / Alice Ferney

Direction Fiction, le rendez-vous des lecteurs 2020/2

Quelle joie de se retrouver pour parler des livres ! Voici la liste des nouveautés présentées :

Un imitateur accepte de répondre au téléphone à la place d’un écrivain constamment dérangé, et se met dans de beaux draps … pour notre plus grand plaisir. C’est Le répondeur de Luc Blanvillain.

Voyageons en Italie avec Le bosquet d’Esther Kinsky, un roman mélancolique, contemplatif et sensuel.

May Dodd est l’une de ces Mille femmes blanches, « données » aux indiens cheyennes par le gouvernement américain afin de métisser ce peuple. A travers son journal, on assiste à la vie quotidienne des femmes avec ceux qu’on considérait à l’époque comme de violents sauvages. Par Jim Fergus.

Un footballeur de génie, un homme courageaux qui défia Hitler, une mort mystérieuse : la vie de Mathias Sindelar, L’homme qui n’est jamais mort, prend forme sous la plume d’Oliver Margot.

Sans elle, Mozart n’aurait jamais atteint une telle postérité. La redoutable veuve Mozart a employé sa vie à asseoir la renommée de son illustre musicien de mari. Une histoire racontée par Isabelle Duquesnoy.

Née dans un quartier pauvre d’Aberdeen de parents défaillants, Kerry Hudson raconte ses premières années dans Basse naissance. Editifant et révoltant.

John Muir (1838-1914) est une grande figure de l’écologie aux Etats-Unis. J’aurai pu devenir millionnaire relate la vie extraordinaire de cet homme qui, en portant un regard ébloui sur la nature l’a comprise mieux que personne à son époque et a compris le danger qu’elle courait. C’est Alexis Jenni qui nous le raconte.

Pop corn est la très drôle biographie des jeunes années de son auteur, Milan Dargent. Sous la forme d’un abécédaire, on picore les pages de « docteur maboule » à « canigou », « pif gadget », « rintintin »… Une délicieuse plongée dans ces paradis perdus de l’enfance.

La redoutable veuve Mozart de Isabelle Duquesnoy

DUQUESNOYSans Constance, pas de Mozart
A la mort précoce du musicien, la jeune veuve est criblée de dettes. mais elle pressent qu’elle possède en réalité un trésor avec l’oeuvre de son génial mari. Son génie à elle sera de travailler sans relâche durant les 51 années de son veuvage, à la postérité du musicien. Pour faire connaître Mozart, Constance organise des concerts dans lesquels elle chante, elle vend stratégiquement des partitions à des éditeurs, elle écrit la biographie de Mozart, fait édifier des statues et baptiser une place, fonde le Mozarteum. Bref, en redoutable femme d’affaire, elle fait prospérer la renommée de Mozart pour les siècles à venir.
En forme de longue adresse à leur fils aîné, Carl, Constance déroule le fil des souvenirs et nous immerge dans un roman historique qui mêle habilement érudition et divertissement.

Empruntez La redoutable veuve Mozart

L’homme qui n’est jamais mort d’Olivier Margot

L'homme qui n'est jamais mortEn effet, il n’est jamais mort, Matthias Sindelar. Il vit toujours à travers ses admirateurs qui se réunissent tous les 23 janvier depuis 80 ans sur sa tombe du cimetière de Vienne.
Si comme moi, vous n’êtes « pas très foot », vous ignorez certainement tout de ce footballeur autrichien et ce roman vous passionnera. Et si vous connaissez déjà le génial avant-centre qui fit les riches heures de l’Austria dans les années 30, ce roman vous passionnera également !
Olivier Margot, ancien rédac chef de l’Equipe, connaît bien son sujet et extrait finement tout l’intérêt et le romanesque de la biographie de Sindelar, un jeune tchèque émigré en Autriche et qu’on est venu chercher dans sa banlieue pauvre pour servir de modèle à la jeunesse. Aussi à l’aise sur les terrains avec ses collègues footballeurs que dans les cafés avec l’intelligentsia viennoise, le jeune homme est aimé de tous : des couches populaires, de la classe politique, de l’élite culturelle.
En 39, Hitler déclare l’Anschluss. Les autrichiens, loin d’être les serviteurs de l’Allemagne, ont été les premiers à s’ériger contre elle. Mathias Sindelar refusera de porter le maillot du III Reich. Et lors d’un match « amical » censé réparer l’amitié entre l’Allemagne et l’Autriche – mais en réalité un match truqué où les autrichiens sont priés de perdre -, il marquera un but et le célèbrera devant la tribune nazie.
Un footballeur de génie, un résistant courageux, une mort mystérieuse : le mythe de Mathias Sindelar « l’homme qui défia Hitler » était né !

Empruntez L’homme qui n’est jamais mort