Tous les articles par Florence

Les roses fauves, de Carole martinez

ROSES FAUVESC’est loin de sa famille que la narratrice s’exile pour écrire son nouveau roman.

Installée à Trébuailles  en Bretagne, elle rencontre Lola qui  travaille à la poste du petit village.  Lola est une femme simple  sans artifice. Boiteuse, elle mène une existence solitaire et ne vit que pour son jardin. C’est elle qui  va raconter à Carole cette vieille coutume espagnole :

 « Dans la sierra andalouse quand une femme sentait la mort venir, elle fabriquait des cœurs de lin ligotés par une tige de rose dessinée à l’aiguille, dans lesquels elle glissait des dizaines de bouts de papier pliés où étaient inscrits ses inavouables secrets. » A sa mort sa fille ainée en héritait avec  l’interdiction de l’ouvrir.

Or un cœur s’est décousu. Bien sûr, Lola ne lirait pour rien au monde ce qu’il renferme.  Mais qu’en est-il de sa nouvelle amie ? … Quels secrets va-elle découvrir ? Lola est-il son vrai prénom ?

Les roses fauves est un roman mêlant merveilleux et fantastique qui se lit avec plaisir.

 

                                          Emprunter : Les roses fauves

 

 

Les rêveurs d’Isabelle Carré

Dans sCarréon premier roman autobiographique, la discrète Isabelle Carré raconte son passé douloureux et rend hommage aux siens.
Elle nous confie ses angoisses, son enfance sans tendresse, sa difficulté à se construire, ses rêves contrariés qui l’ont conduite à commettre le pire.
Elle évoque la difficulté à grandir avec des parents mal unis : une mère dépressive, un père qui se découvre homosexuel.
Isabelle se sent seule et abandonné des siens, et pourtant ne porte aucun jugement déplacé.
Malgré cette souffrance et cette solitude, elle va s’en sortir grâce au théâtre. Un livre très touchant.

Empruntez Les rêveurs

les lendemains avaient un goût de miel de Marlène Schiappa

Entre réalité et fictschiappaion, Marlène Schiappa nous raconte avec beaucoup de tendresse, la vie de son aïeule disparue : Rose.

Après 10 ans de recherches généalogiques dans les archives, elle livre un roman à la fois drôle et émouvant, où l’on va de surprise en surprise.

Qu’y a-t-il dans ce mystérieux carton que Rose lui a légué ?

D’où vient ce joli collier de perles aperçu sur une photo ?

Comment Rose est- elle devenue riche, et surtout qu’est- il advenu de la lettre que la narratrice lui avait écrite à l’âge de 11 ans ?

A vous de le découvrir … !

Empruntez Les lendemains avaient un goût de miel