Blackwood, de Michael Farris Smith

D’abord et avant toute chose, à Red Bluff, Mississippi, il y a le kudzu. Mais qu’est-ce que le kudzu ? On pourrait imaginer une entité surnaturelle, peut-être maléfique,  à l’instar des trolls, farfadets ou autres korrigans de nos landes bretonnes… Une langue ancienne, un genre musical d’une contrée inconnue ?  Il n’en est rien. Le kudzu est de l’ordre des végétaux et bel et bien réel.

Si vous êtes amateur de littérature américaine ou bien féru de botanique, sans doute l’avez-vous déjà croisé aux détours de vos lectures.  Skudzuinon, ce qu’il faut imaginer, c’est une plante grimpante, une liane vigoureuse, extrêmement envahissante, capable d’atteindre une hauteur de 20 à 30 m par saison et qui s’accroche aux arbres qu’elle finit par complètement recouvrir. Bref ! Un squatter sans-gêne qu’on est bien heureux de ne pas connaître sous nos latitudes !

Les habitants de Red Bluf eux, n’ont pas le choix. Le kudzu est là,  et bien là. Redoutable, envahissant, ensevelissant tout : les maisons, avec leurs secrets enfouis, mais aussi l’espoir des hommes et la vie. C’est toute l’ingéniosité de l’auteur, nous faire ressentir cette force inconnue et mystérieuse qui palpite, tapie sous les feuillages. Ce souffle qui murmure, qui psalmodie comme pour attirer ses personnages vers les profondeurs de la terre ou peut-être bien jusqu’aux tréfonds de leur âme.

Je ne dévoilerai rien ici de l’intrigue de ce roman puissant pour laisser à chacun le plaisir de la découverte. Je vous dirai juste que le lyrisme et la poésie de l’écriture nous emmènent loin. Pas seulement jusqu’au fin fond du Mississippi, mais aussi jusqu’aux frontières du secret, de l’invisible et de l’étrange…

 

 

Emprunter : « Blackwood »

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>