VLADIVOSTOK CIRCUS, D’ELENA SHUA DUSAPIN

Elisa Shua DusapinAprès la ville de Tokyo où Elisa Shua Dusapin situait son précédent roman Les billes de pachinko, la jeune auteure suisse d’origine franco-coréenne poursuit son odyssée littéraire et nous emmène cette fois du côté de Vladivostok, gigantesque port de l’Extrême-Orient russe.

Nathalie, toute jeune costumière doit y rejoindre un trio d’acrobates qui prépare un numéro à la barre russe, numéro de haute voltige qu’ils devront présenter au grand concours international de Oulan-Oudé en Sibérie quelques mois plus tard. Elle est chargée de penser,  créer et coudre leurs tenues de scène.

Avec elle, on pénètre  dans les coulisses du monde du cirque, mais  sur la pointe des pieds.

Pas de Mr Royal ici,  de coups de fouet ou de fanfare tonitruante.  Seulement des artistes en plein travail.  Silhouettes mutiques concentrées sur l’équilibre, Anton et Nino, les deux porteurs, ont un seul objectif : assurer la belle Anna pour qu’elle puisse réaliser son rêve de quadruple saut périlleux.

Il y a dans ce récit une atmosphère particulière peuplée de fantômesVladivostok circus et de silences qui maintient le lecteur comme en apesanteur.

L’écriture est d’une simplicité extrême, dépouillée, comme pour laisser toute sa place à la complexité des rapports humains et la mettre en lumière.

Vladivostok Circus est un roman sensible plein de grâce.

 

Emprunter : « Vladivostok Circus« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>