L’ami arménien de Andreï Makine

makineIl y a du Grand Meaulnes dans cette histoire d’amitié entre un enfant timoré et un ado mystérieux !

Le petit russe a 13 ans lorsqu’il rencontre Vardan, un jeune arménien vivant avec sa communauté dans le quartier du « bout du monde ». C’est là que sont reléguées (parquées même) toutes les nationalités d’exilés qui terminent leur course au fin fond de la Sibérie. Etre admis parmi les arméniens est une aventure qu’il vit avec intensité. Lui qui est orphelin et n’a aucune attache, il découvre toute la chaleur des mères, la douceur d’un foyer.  Il est aussi marqué par le fort sentiment patriotique de ces hommes fiers qui chérissent leurs racines.

Mais ces arméniens sont étroitement surveillés par le Kremlin, ainsi que tous ceux qui les approchent…

Ces évènements sont racontés avec la distance du temps qui a passé, alors que les personnages ont disparu, certains tragiquement, et que l’intensité de ces temps aventureux a fait place à une certaine fadeur et aux émotions aseptisées pour l’enfant devenu adulte. Cela confère une nostalgie qui sied particulièrement à la belle écriture classique d’Andreï Makine.

Empruntez L’ami arménien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>