Les roses fauves, de Carole martinez

ROSES FAUVESC’est loin de sa famille que la narratrice s’exile pour écrire son nouveau roman.

Installée à Trébuailles  en Bretagne, elle rencontre Lola qui  travaille à la poste du petit village.  Lola est une femme simple  sans artifice. Boiteuse, elle mène une existence solitaire et ne vit que pour son jardin. C’est elle qui  va raconter à Carole cette vieille coutume espagnole :

 « Dans la sierra andalouse quand une femme sentait la mort venir, elle fabriquait des cœurs de lin ligotés par une tige de rose dessinée à l’aiguille, dans lesquels elle glissait des dizaines de bouts de papier pliés où étaient inscrits ses inavouables secrets. » A sa mort sa fille ainée en héritait avec  l’interdiction de l’ouvrir.

Or un cœur s’est décousu. Bien sûr, Lola ne lirait pour rien au monde ce qu’il renferme.  Mais qu’en est-il de sa nouvelle amie ? … Quels secrets va-elle découvrir ? Lola est-il son vrai prénom ?

Les roses fauves est un roman mêlant merveilleux et fantastique qui se lit avec plaisir.

 

                                          Emprunter : Les roses fauves

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>