Ces montagnes à jamais de Joe Wilkins

ces montagnes à jamaisAvec ce premier roman à la fois sombre et poétique,  Joe Wilkins rejoint les grands auteurs du Montana  en délivrant un récit puissant chargé en émotion où la Nature grandiose est au centre du récit.

Ces montagnes, ce sont les Bull Mountains dont l’auteur est lui-même originaire. Climat rude. (Jusqu’à – 40° l’hiver) Exploitations forestières, mines,  élevage, agriculture céréalière.  Cette région du nord-ouest des Etats-Unis, terre traditionnelle amérindienne colonisée par les trappeurs et les prospecteurs, après avoir connu un développement florissant tout au long du 19ème siècle subit depuis plusieurs crises successives.

C’est dans le contexte de 2008 (crise des subprimes) que l’on fait  connaissance avec Wendell. Les temps sont durs. Il vivote en travaillant comme homme à tout faire dans un ranch, sur des terres qui appartenaient autrefois à sa famille.  Son père, Verl, porté disparu, a pris la fuite après avoir tué un garde chasse fédéral.  De ce fait, il est devenu une véritable icône pour les ligues identitaires qui attendent de Wendell qu’il s’engage sur la voie de son illustre paternel.

Lorsque le loup fait sa réapparition dans Les Bull Mountains, l’état entend bien faire respecter les lois de régulation de la chasse. Aussitôt,  la région s’embrase.  D’un côté les fédéraux et les défenseurs du loup.  De l’autre, des ranchers armés jusqu’aux dents comptant bien en découdre avec ces blancs-becs du gouvernement ou tout autre représentant de l’ordre.

Wendell est pris dans cette tourmente et subit. On vient de lui confier la garde du fils de sa cousine toxicomane qui est en prison. Comment continuer à travailler avec  un gosse sur les bras ? Comment se débarrasser des amis de son père qui veulent l’entrainer dans des expéditions punitives démentes ? Comment parvenir à nouer un lien avec cet enfant mutique qui à six ans a déjà vécu le pire ? Faire face aux services sociaux, à son patron, à la veuve du garde chasse tué par son père ?  Il a beau faire, l’étau se resserre…

Joe Wilkins écrit remarquablement. Il prend son temps pour installer ses personnages,  puis, crescendo, nous entraine dans une spirale de violence qui contraste avec la poésie du texte tout en entretenant  une intensité dramatique sous-jacente qui tient en haleine jusqu’à la dernière page.

 

Emprunter :  Ces montagnes à jamais

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>