gatel

Les suppliciées du Rhône de Coline Gatel

gatelLe bandeau nous promet : « Les Experts en 1897 à Lyon, passionnant ! » . Promesse largement tenue et même dépassée car ce premier roman de Coline Gatel s’avère beaucoup mieux ficelé que la série télé, certes addictive, mais sans grande qualité.

En quelques mots : une série de meurtres ensanglante Lyon.

Saint-Paul, les Cordeliers, et maintenant la Croix-Rousse ! quel point commun entre ces trois endroits ? s’il continue, le bougre va nous faire visiter tout Lyon ! »

C’est Alexandre Lacassagne, professeur à la Faculté de médecine de Lyon et par ailleurs légiste et expert judiciaire, qui se charge d’autopsier les victimes. Parmi ses étudiants, un jeune et brillant légiste sort du lot. Il le prend sous son aile, sans se douter que c’est un psychopathe animé d’étranges pulsions…

Bien documentée sur l’époque, Coline Gatel nous donne à voir les balbutiements de la police scientifique moderne avec notamment l’apparition de toutes ces petites choses qui aident l’enquête : le fait de poser tous les indices sur un mur, la diffusion de dessin ou d’infos dans la presse, la photographie des indices et de la scène de crime …

Et le personnage de Lacassagne : quel plaisir de le voir prendre vie, chair et voix lorsqu’il expose ses théories sur la criminologie ou lors de joutes verbales avec ses confrères. On mesure alors l’apport que représente son travail dans la science criminelle d’aujourd’hui.

« Allez expliquer à un commissaire que vous pouvez résoudre une affaire de meurtre en regardant l’intérieur d’un corps ou en analysant les insectes qui sont sur le cadavre … il vous rira au nez ! »

Empruntez Les suppliciées du Rhône

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>