La marcheuse de Samar Yazbek

Samar Yazbek nous offre avec La marcheuse non seulement une performance littéraire, mais aussi la manière la plus subtile de nous immerger dans la réalité de la guerre en Syrie : celle de la fiction.

Rima est adolescente, elle nous dit son histoire depuis la Syrie. Elle s’adresse en effet directement à nous, lecteur. Le ton est familier :  elle nous tutoie, nous sommes définitivement à ses côtés.

Extrait : « Plus tard, j’essaierai de t’expliquer ce que signifie la faim, mais vu que j’essaie de te présenter mon récit de la manière la plus structurée que possible, je vais laisser de côté cette sensation qui ressemble à un triangle ».

Dans ce récit qui emprunte les chemins du conte, on apprend comment elle a perdu l’usage de la parole un jour de fuite où, rattrapée par un passant, elle s’est trouvée dans l’incapacité de crier. Elle décrit sa capacité singulière à marcher sans pouvoir s’arrêter. C’est pourquoi sa mère, puis son frère la maintiennent attachée.

C’est donc muette et entravée que Rima nous dit tout de la guerre : du bruit des bombardements, des odeurs et des couleurs des attaques chimiques. Elle est seule dans la partie assiégée de la Ghouta, coincée dans une espèce de souterrain où l’air se fait rare.

RimaMarcheuse Yazbek tire son énergie vitale de la littérature : elle a dévoré (entre autre) Le petit Prince, et Alice au pays des merveilles dans la bibliothèque de l’école où sa mère faisait le ménage.  Dans son adresse au lecteur, elle  décrit ses planètes  secrètes et ses sensations d’être démesurément grande dans un petit espace. On comprend assez vite qu’il s’agit pour elle de conter pour ne pas mourir…

Nous voici donc pauvre lecteur coincé dans ce récit magnifique et désespéré, impuissant devant la  souffrance de Rima – qui est celle de la Syrie.

Lire ce roman requiert quelque effort,  c’est vrai et l’on ressort de sa lecture assez ébranlé. Mais il appartient à la littérature de venir parfois nous secouer et nous ouvrir les yeux.

Emprunter La marcheuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>