Et la vie nous emportera de David Treuer

Minnesota 1942, les Etats Unis viennent d’entrer en guerre, Frankie Weshburn vient passer quelques jours chez ses parents, sur le domaine  des Pins avant de rejoindre son unité. Il y retrouve un ami d’enfance Billy. Un prisonnier allemand s’échappe d’un camp voisin de la propriété, une battue est organisée et un drame survient.

Le récit va se développer autour de cet événement fondateur, raconté par plusieurs personnages. Ce qui fournit l’occasion à David Treuer de dresser de beaux portraits d’hommes et de femmes secoués par le destin. Notamment celui de Prudence qui traverse tout le roman.

« Prudence » est d’ailleurs le titre original de ce texte. Allez savoir pourquoi ce titre-prénom a été délaissé au profit d’une expression qui semble extraite d’un dialogue définitif sur le cours de l’existence ?  Car c’est bien le destin de Prudence qui a intéressé David Treuer et qui est à l’origine de ce rodavid-treuerman.

Ce qui nous reste une fois le livre refermé, c’est une atmosphère à la fois envoûtante et inquiétante où la magie de l’enfance, le tumulte de l’adolescence ne sont jamais très loin. C’est aussi le regard précis de l’auteur sur la condition des Amérindiens. Que l’on soit familier de l’œuvre de David Treuer ou pas ce livre doit être lu absolument !

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>