N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures de Paola Pigani

Lire Paola Pigani c’est faire l’expérience de la délicatesse, même et surtout quand elle nous entraîne vers l’un des coins les plus sombres de notre histoire.L’histoire avec un « h » majuscule, bien sûr.

Le roman commence en 1940, en Charente au moment où un décret interdit la circulation des noPIGANImades sur l’ensemble du territoire français. L’internement de ceux-ci dans le camp des Alliers – tout près d’Angoulême –  suit en octobre de la même année. Paola Pigani donne la parole à la jeune Alba. Elle est presque encore insouciante à 14 ans quand les portes du camp se referment sur elle et sa famille ; elle est devenue mère quand elle sort enfin du camp en 1946. Là elle aura perdu sa mère, vu son père vieillir prématurément et vécu l’inimaginable.

Paola Pigani a commencé à écrire l’histoire d’Alba à partir d’une photo prise dans ce camp. Une photo qui fait remonter les souvenirs d’enfance de l’auteure. En effet Paola Pigani a grandi en Charente et côtoyé la communauté manouche établie là-bas : elle s’est toujours sentie proche d’eux. Aujourd’hui elle vit à Lyon où son temps se partage entre son métier d’éducatrice et l’écriture: on connaissait sa poésie et ses nouvelles… il faut absolument découvrir ce premier roman.

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>