Le garçon qui voulait dormir d’ Aharon Appelfeld

Erwin dort. La guerre vient de se terminer, il erre comme d’autres réfugiés sortis des camps, et porté par ceux-ci sur des chemins d’attente, il dort. Il dort pour oublier. Il dort pour se soustraire à cette vie qui l’a coupé de ses racines. Il dort pour s’éteindre, incapable de faire face. Et il rêve. Il se rêve enfant, en Bucovine, au côté de sa mère, attentive et attachante, et de son père écrivain exigeant et tourmenté qui ne parviendra jamais à être édité. Il rêve aussi lorsqu’il ne dort plus, voyant son oncle là marchant dans la rue, sa tante ici apportant des secours. Erwin dort et Erwin rêve.
Va-t-il réussir à se réveiller et revenir à la vie ? Peut être en parvenant à tenir la promesse qu’il a faite à son père dans l’un de ses songes. Erwin lui a promis que lui aussi sera écrivain. Que lui aussi construira des mondes de mots dans lesquels il pourra revivre, dans lesquels il retrouvera des attaches à la vie. Un très beau livre, porté par une écriture précise qui ajoute encore à l’émotion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>