L’affaire de Road Hill House de Kate Summerscale


Wilthshire, Angleterre. 1860.
c’est l’histoire du crime le plus révoltant qui soit : le meurtre d’un petit enfant. Celui-ci est le rejeton mâle d’une famille recomposée, et issu du second lit.
Vu les circonstances et la configuration des lieux, l’assassin est forcément l’un des habitants de « road hill house », demeure d’une respectable famille. Shocking ! Habituellement, ce sont les domestiques qui trempent leurs mains dans le sang des maîtres.
Une longue enquête viendra à bout de cette affaire mais ne réussira pas à effacer toutes les zones d’ombre. A chacun, alors, de forger son intime conviction.

Ceci n’est pas une fiction !
La mort atroce du petit Francis Saville Kent a secoué toute l’Angleterre victorienne. Ce crime a marqué l’avènement de la presse sensationnaliste. Le détective-enquêteur Jack Whicher, servira de modèle à tous les romanciers du genre : Wilkie Collins et Charles Dickens en tête.

Thriller
La reconstitution minutieuse de l’affaire est remarquable. La narration est digne des meilleurs « page-turner » : et même au terme des 520 pages, ce livre ne laisse pas tranquille avant un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>