LES ASSASSINS DE R. J. ELLORY

Il y a des romans policiers qui se démarquent, qui enrichissent peut être ce genre par une approche particulière, une façon de faire qu’on lit moins souvent. Et on prend plaisir à redécouvrir ces récits, qui détonnent. R. J. Ellory est certainement l’un de ceux qui écrit ces romans là.

r-j-ellory-s-aime-beaucoup-trop

Il porte une attention particulière aux personnages, à leurs vies, leurs manies, leurs problèmes, qu’il prend le temps de raconter au détriment peut être du souci d’un suspens. L’enquête s’enracine dans ceux-ci, s’ancrent dans la vie des personnages.  Et on prend plaisir à entrer dans  cette familiarité.

Dans Assassins, des meurtres se suivent dans un quartier de New York, qui a priori n’ont aucun lien. Ray Irving s’occupe de quelques unes de ces affaires, dont aucun élément jusque là ne permet de les élucider. Peut être que Karen Langley pourra l’aider. Karen travaille au New York City Herald, elle est responsable des pages faits divers de ce journal. Elle travaille avec Jhon Costello, son enquêteur, un drôle de personnage victime d’un serial killer alors qu’il avait quinze. Il a pu en réchapper, son amie non.

Jhon Costello a notamment une mémoire étonnante, et il semble surtout l’utiliser à justement  dresser la liste de tous ces meurtres en série commis par de célèbres meurtriers. Et Jhon fait remarquer à Karen que les assassinats qui viennent d’être perpétrés ressemblent à d’autres plus anciens. Un autre meurtrier en série semble vouloir imiter ses grands précurseurs. Karen révèle cette information à Ray…

Empruntez Les assassins

Ma Bibliothèque Idéale 2019/5

Cet été, retrouvez la Bibliothèque Idéale de nos lectrices et lecteurs ! Des usagers de la médiathèque, comme vous, partagent leur univers culturel. Retrouvez ces bibliothèques idéales éphémères dans la médiathèque, pendant tout le mois d’août.
Voici la bibliothèque Idéale de S.V.  :

HARPER« Pas facile de parler de mon univers culturel tant il est hétéroclite et irréductible à quelques dizaines d’œuvres.   Il est constitué de grands écarts : de Lady Gaga à Glenn Gould, (quoique le piano serait le point commun), des films de série B aux palmes d’or cannoises, du roman de supermarché à la Pléiade.J’assume tout !
Mais il y a des œuvres qui nous fondent, qui nous changent, qui nous ouvrent grand les portes de la connaissance (de soi, des autres, du monde). Se connaître soi-même, n’est-ce pas le travail le plus difficile et le plus essentiel de nos vies ? Voici une sélection qui raconte mon parcours intérieur sur ce chemin-là. » S.V.

POESIE
Les fleurs du mal / Charles Baudelaire
Autobiographie / William Cliff

ROMAN
Là où se trouvait la mer / Rick Bass
La montagne de l’âme / Gao Xingjiang
Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur / Harper Lee
De sang froid / Truman Capote
L’amant / Marguerite Duras
Le grand secret / René Barjavel
Villa Amalia / Pascal Quignard
Dans la forêt / Jean Hegland
Le vieux puits / Magda Szabo
Portnoy et son complexe / Philip Roth
Confessions d’un masque / Yukio Mishima
Tout ce que j’aimais / Siri Hustvedt
Un balcon en forêt / Julien Gracq
Les cavaliers / Joseph Kessel
Le livre de l’intranquilité / Fernando Pessoa
Ma terre mon île / Janet Frame

BD
La ballade de la mer salée / Hugo Pratt
Sharaz-De / Sergio Toppi

MUSIQUE
Accelerate / REM
L’oiseleur / Feu ! Chatterton
Suppléments de mensonges / HF Thiefaine

FILM
Amarcord / Fellini
Les damnés / Luchino Visconti
I wish / Kore Eda
I’m Josh Polonski’s brother / Raphael Nadjari
Melancholia / Lars von Trier
Love is the devil / John Maybury

THEATRE
La ville dont le prince est un enfant / Henry de Montherlant

Ma Bibliothèque Idéale, 2019/4

Cet été, retrouvez la Bibliothèque Idéale de nos lectrices et lecteurs ! Des usagers de la médiathèque, comme vous, partagent leur univers culturel. Voici la bibliothèque Idéale  éphèmère de Marie-Noëlle, à retrouver pendant tout le mois d’août à la médiathèque  :

APPELFELD« Voici quelques propositions de lectures. Ce n’est pas à proprement parler une bibliothèque idéale. Plutôt une bibliothèque « coups de cœur ». Survol d’une trentaine d’années parmi des auteurs très différents. Leurs points communs : une exigence certaine en matière d’écriture, l’engagement des écrivain-e-s et la force de leurs écrits et témoignages, l’ouverture et la tolérance. On trouvera dans cette sélection des formes très diversifiées : poésies, nouvelles, autobiographies, essais littéraires, fiction. On y trouvera également des thématiques diverses : l’enfance et l’adolescence, l’exil et la condition de la femme, la nature, le racisme, la guerre, l’injustice… Une place est donnée aux souvenirs, souvenirs livrés au gré de la mémoire, ou retrouvés par le biais de la fiction. La littérature étrangère côtoie la littérature française et les écrivaines y sont largement représentées. »

La danse de l’araignée / Laura Alcoba

Le dernier frère / Natacha Appanah

La chambre de Mariana / Aharon Appelfeld

Le mariage de plaisir / Tahar Ben Jelloun

Le mal noir / Nina Berberova

Le cabaret des oiseaux / André Buchet

Les trois roses jaunes / Raymond Carver

Rebelles un peu / Claire Castillon

Cahiers d’un retour au pays natal / Aimé Césaire

Rythmes / Andrée Chedid

La nuit tombée / Antoine Choplin

Notre plage nocturne / Stig Dagerman

Le plus et le moins / Erri de Luca

Des petits riens au goût de citron / Régine Detembel

Le secret / Anna Enquist

L’homme qui m’aimait tout bas / Eric Fottorino

La fiancée des corbeaux / René Frégni

Un paquebot dans les arbrse / Valentine Goby

A la lumière d’hiver / Philippe Jaccottet

Une longue impatience / Gaëlle Josse

Tristesse et beauté / Yasunari Kawabatya

Etre sans destin / Imre Kertesz

Philippe / Camille Laurens

La ronde / Jean-Marie Gustave Le Clezio

La marche de Mina / Yoko Ogawa

A mains nues / Emmanuelle Pagano

Terre et cendres / Atiq Rahimi

L’écriture ou la vie / Jorge Semprun

Le pied de mon père / Zoé Valdes

L’arbre seul / André Velter

La confusion des sentiments / Stefan Zweig

Les femmes de Heart Spring Mountain de Robin MacArthur

 

Heart Spring Mountain

Après un remarquable recueil de nouvelles, Le Coeur sauvage, publié en 2017, Robin MacArthur retrouve la collection Terres d’Amérique des éditions Albin Michel pour son premier roman : les femmes de Heart Spring Mountain.

Août 2011 : l’ouragan Irene ravage l’état du Vermont, laissant derrière lui une nature et une population dévastées.  Vale, alors strip-teaseuse dans un bar de la Nouvelle Orleans apprend par sa tante que sa mère est portée disparue. Ni une ni deux, elle fait son sac, et part sur les traces de Bonnie, cette mère alcoolique et droguée -mais néanmoins aimante-  qu’elle n’a plus revue depuis 8 ans. Elle en est convaincue : Bonnie est vivante et elle va la retrouver.

A la suite d’un road-trip hallucinant où elle constate avec effroi l’ampleur des dégâts occasionnés  par l’ouragan, Vale finit par se fondre à nouveau dans ce lieu qu’elle avait quitté des années plus tôt, fuyant ce qu’elle considérait à l’époque comme un environnement toxique.  La recherche de Bonnie devient alors comme un fil rouge qui la guidera sur le chemin de de reconstitution de sa propre histoire et de celle de sa famille, de cette improbable lignée de femmes sans hommes, de combattantes, d’amoureuses, de mères louves.

Ce beau roman  porté par la poésie de l’écriture est animé d’un souffle vital puissant, tout aussi puissant que le sentiment d’amour maternel qui est au coeur de l’intrigue. C’est surtout un roman du présent qui s’inscrit dans une actualitRobin MacArthuré américaine de catastrophes naturelles à répétition et de fracture sociale, qui nous dit que notre salut est peut-être bien dans le respect de nos origines et  de notre espace naturel.

Extrait : « Elle regarde la rivière en crue, tumultueuse, et toutes les choses qu’elle charrie en contrebas, arrachées à la berge : des branchages, des tonneaux, une botte en caoutchouc vert, des arbres, un frigo. Elle cligne des yeux, incrédule. Eclate de rire. « Putain que c’est beau ! » s’écrie-t-elle, le son de sa voix couvert par les flots.

Elle revoit la ferme où elle a grandi, à une quinzaine de kilomètres en amont, à la source de cette rivière et de ce qu’elle recèle. « Purifie-nous tous », lui souffle-t-elle, les bras tendus vers ses eaux bouillonnantes. Elle n’entend que leur rugissement. La pluie lui trempe le visage, les cheveux, transperce son sweat-shirt, son pantalon, ses baskets. La tête en arrière, offerte, elle affronte cette pluie. »

Empruntez Les femmes de Heart Spring Mountain

 

 

 

 

 

 

Ma Bibliothèque Idéale 2019/3

VASCONCELOSCet été, retrouvez la Bibliothèque Idéale de nos lectrices et lecteurs ! Des usagers de la médiathèque, comme vous, partagent avec nous leur univers culturel. Retrouvez ces bibliothèques idéales éphémères dans la médiathèque, pendant tout le mois de juillet.
Voici la bibliothèque Idéale de A.L.  :

La culture a toujours été pour moi une fuite en avant, une fuite en avant pour découvrir le monde, le génie de certains, la véhémence d’autres, la violence du réel. Mes goûts sont très hétéroclites, une seul ligne rouge : la qualité.
Mon premier « choc » littéraire a été « Mon bel oranger » de Vasconscelos. Cet ouvrage  m’a ouvert les portes de la culture par sa véracité, sa valeur, son authenticité.
Vous trouverez dans cette bibliothèque  idéale des auteur(e)s, des artistes, des cinéastes qui m’ont touchée par leur récit, leur vision de la vie, du monde, de son Histoire, et de ses histoires.
Élargir ses horizons en se plongeant dans une œuvre c’est comprendre le monde dans lequel nous vivons : ses bonheurs comme ses malheurs. Mais c’est aussi appréhender, comprendre un être humain au travers de son art, mieux le cerner.
La culture fait de nous des êtres humains et vous trouverez dans cette liste non-exhaustive des œuvres qui vous  feront découvrir une autre vision moins reluisante de la vie, de la réalité de celle-ci. Mais également des moments de grâce pour rêver, s’exalter, exulter de joie et de vie.
Je conclurai par la formule de la chaîne Arte : « Restez curieux ! ».

LIVRES
Comment voyager avec un saumon / UMberto Eco
La conjuration des imbéciles / John Kennedy Toole
Mon bel oranger / José Mauro de Vasconcelos
Contes de la folie ordinaire / Charles Bukowski
Fuck America / Edgar Hilsenrath
La couleur des sentiments / Kathryn Stockett
Le diable tout le temps    / Donald Ray Pollock
S’ils frappent à l’aube    / Angela Davis
Les raisins de la colère / John Steinbeck
Bienvenue à Oakland / Eric Miles Williamson

FILMS
Un prophète / Jacques Audiard
Voyage au bout de l’enfer / Mickaêl Cimino
Une séparation / Ashgar Farahadi
Orange Mécanique / Stanley Kubrick
La zona / Rodrigo Pla
Requiem for a dream / Darren Aronofsky
Impitoyable / Clint Eastwood
Eternal sunshine of the spotless mind / Michel Gondry
Valse avec Bachir / Ari Folman
Le tombeau des lucioles / Isao Takahata
L’ennemi public / Jean François Richet
L’instinct de mort / Jean François Richet

MUSIQUE
Radiate / Jeanne Added
Post / Bjork
Kid A / Radiohead
Live / High Tone
En amont / Alain Bashung
Let it rock / Chuck Berry
Dig your own hole / Chemical Brothers
Roseland NYC live / Portishead

Ma Bibliothèque Idéale 2019/2

Cet été, retrouvez la Bibliothèque Idéale de nos lectrices et lecteurs ! Des usagers de la médiathèque, comme vous, partagent avec nous leur univers culturel. Retrouvez ces bibliothèques idéales éphémères dans la médiathèque, pendant tout le mois de juillet. Voici la bibliothèque Idéale de Josie  :

Onze femSAPIENZAmes et dix hommes pour illustrer
mes goûts de lecture.
Ces écrivains me parlent de destin familial, de parcours de vie, de mémoire collective et individuelle, de sentiments, de mysticisme, d’injustices sociales et d’autres me font voyager sur d’autres continent et dans le temps.
Que leur style soit poétique, incisif, mystérieux ou inclassable, c’est une
magie indéfinissable qui me fait vibrer. Juste un coup cœur….mais comment choisir…allez …. Golarda SAPIENZA pour « l’art de la joie».  Épopée et roman d’apprentissage d’une femme extraordinaire, solaire et sombre, Modesta née le 1er janvier 1900 en Sicile…. Haletant et touchant. Voilà à vous de découvrir mes « amis pour la vie » !!!!

Laver les ombres / Jeanne Benameur
Les demeurées / Jeanne Benameur
Profanes / Jeanne Benameur
Une enfance marocaine / Anne Bragance
Jane Eyre / Charlotte Brontë
Les Hauts du Hurlevent / Emily Brontë
Mon traître / Sorj Chalandon
Le quatrième mur / Sorj Chalandon
La pluie avant qu’elle tombe / Jonathan Coe
L’intranquille / Gérard Garouste
Cris / Laurent Gaudé
Ouragan / Laurent Gaudé
Danser les ombres / Laurent Gaudé
Un loup pour l’homme / Brigitte Giraud
La survivance / Claudie Hunzinger
L’incandescente / Claudie Hunzinger
Mankell par Mankell / Henning Mankell
Les chaussures italiennes / Henning Mankell
Les bottes suédoises / Henning Mankell
Les disparus du phare / Peter May
L’île des chasseurs d’oiseaux / Peter May
L’homme de Lewis / Peter May
Pedigree / Patrick Modiano
Métaphysique des tubes / Amélie Nothomb
Cosmétique de l’ennemi / Amélie Nothomb
La vierge froide et autres racontars / Jorn Riel
Manderlay for ever / Tatiana de Rosnay
L’art de la joie / Goliarda Sapienza
Oscar et la dame Rose / Eric Emmanuel Schmitt
La rêveuse d’Ostende / Eric Emmanuel Schmitt
Hôtel des deux mondes / Eric Emmanuel Schmitt
La réparation / Colombe Schneck
La femme à la mobylette / Jean-Luc Seigle
La bâtarde d’Istanbul / Elif Shafak
Soufi mon amour / Elif Shafak
Hors de moi / Didier Van Cauwelaert
Jules / Didier Van Cauwelaert
Le retour de Jules / Didier Van Cauwelaert

Ma Bibliothèque Idéale 2019/1

Cet été, retrouvez la Bibliothèque Idéale de nos lectrices et lecteurs ! Usagère de la médiathèque comme vous, Chantal partage avec nous son univers culturel. Retrouvez cette bibliothèque idéale éphèmère dans la médiathèque, à partir de vendredi prochain.

Aux amis lecteurs décinois :
« D’autres vies que la mienne »
Je choisis le titre du roman d’Emmanuel  Carrère qui figure dans ma Bibliothèque idéale pour  définir le champ de découvertes  que carrèrem’offre  la littérature. Quel  délice  de plonger dans un livre, de se laisser  prendre par la main par celle de l’écrivain ; tel le «Voyageur imprudent » de René Barjavel,  partir ailleurs et voyager dans l’Espace et le Temps. D’autres vies fictives ou pas  qui ouvrent les yeux de leurs lecteurs sur des époques, des horizons, des expériences,  qui déclenchent des émotions, interrogent, dérangent, posent questions.
Quand le livre terminé est refermé, il  s’ouvre alors vers d’autres champs d’interprétation, d’exploration ; il est sans fin.
L’histoire, l’intrigue,  le ou les personnages s’inscrivent dans la mémoire du lecteur pour resurgir à divers moments de sa vie ;  quel plaisir de le retrouver des années plus tard et le relire sera peut-être avec un autre regard.
Une vie ne suffira pas pour  tout lire, tout voir, tout entendre alors immergeons-nous dans les autres vies que les nôtres à travers les œuvres classiques et contemporaines  de toutes formes  d’art : littérature, théâtre, poésie, peinture, cinéma et musique.  Bonnes lectures !

  • Sens dessus dessous / Milena Agus
  • La réserve / Russel Banks
  • Le désert des Tartares / Dino Buzatti
  • Le baron perché / Italo Calvino
  • D’autres vies que la mienne / Emmanuel Carrère
  • Radeau / Antoine Choplin
  • La douleur / Marguerite Duras
  • Les années / Annie Ernaux
  • Mon chien stupide / John Fante
  • Pilgrim / Timothy Findley
  • Le monde de Sophie / Jostein Gaarder
  • Cartons / Pascal Garnier
  • Un loup pour l’homme / Brigitte Giraud
  • Le monde selon Garp / John Irving
  • Claustria / Régis Jauffret
  • Ténèbres en terres froides / Charles Juliet
  • Réparer les vivants / Maylis de Kerangal
  • Ma dévotion / Julia Kerninon
  • Sur la route / Jack Kerouac
  • Rose Madder / Stephen King
  • La princesse des glaces / Camilla Läckberg
  • Le violon du fou / Selma Lagerlöf
  • La chute du British Museum / David Lodge
  • Une rivière verte et silencieuse / Hubert Mingarelli
  • J’ai réussi à rester en vie / Joyce Carol Oates
  • Le meunier hurlant / Arto Paasilinna
  • Cette chose étrange en moi / Orhan Pamuk
  • Tout dort paisiblement sauf l’amour / Claude Pujade-Renaud
  • Pas pleurer / Lydie Salvayre
  • Le village de l’allemand / Boualem Sansal
  • Le monde depuis ma chaise / Sergio Schmucler

DVD

  • Les toilettes du pape / Enrique Fernandez
  • La visite de la fanfare / Eran Kolirin
  • Les raisins de la colère / John Ford
  • Depuis qu’Otar est parti / Julie Bertucelli
  • Party girl / Marie Amachoukeli