Archives du mot-clé Wenz

L’écharde, de Paul Wenz


Une vie de labeur
Tilfara est un gigantesque domaine du bush australien appartenant au jeune Iredale. Un territoire voué à la production de laine de mouton. Le travail est rude mais le boss et ses hommes arpentent joyeusement les centaines de kilomètres carrés pour réparer une barrière ou s’occuper d’un point d’eau.

Une histoire d’amour/haine
Susie vient d’être recrutée pour tenir la ferme. Cette beauté irlandaise, seule femme sur le domaine, tombe immédiatement sous le charme d’Iredale. L’intensité de son amour et les occasions ratées de dévoiler ses sentiments la désespèrent. Lorsqu’il en demande une autre en mariage, l’amour se transforme en haine. Folle d’orgueil, jalouse à en mourir, la housekeeper quitte son maître, mais s’installe à proximité. Elle n’aura de cesse d’inventer toutes sortes de vengeances perfides. Elle sera l’écharde dans la vie d’Iredale.

Un récit d’une étonnante modernité
Le travail et la vie quotidienne dans les grandes fermes, l’intérieur des homes sont remarquablement décrits. On a peine à croire que ce roman date de 1931.

Un classique de la littérature australienne … français !
A Reims, où il est né en 1869 , une rue porte son nom. Mais c’est en Australie que Paul Wenz décide de s’installer en 1892. Il y rencontre Jack London, dont il traduit une partie de l’oeuvre. En quelques années, ses romans deviennent très populaires au point de faire partie aujourd’hui du patrimoine littéraire de l’Australie. Les éditions Zulma tentent de faire connaître cette auteur en France.