Archives du mot-clé Treuer

Et la vie nous emportera de David Treuer

Minnesota 1942, les Etats Unis viennent d’entrer en guerre, Frankie Weshburn vient passer quelques jours chez ses parents, sur le domaine  des Pins avant de rejoindre son unité. Il y retrouve un ami d’enfance Billy. Un prisonnier allemand s’échappe d’un camp voisin de la propriété, une battue est organisée et un drame survient.

Le récit va se développer autour de cet événement fondateur, raconté par plusieurs personnages. Ce qui fournit l’occasion à David Treuer de dresser de beaux portraits d’hommes et de femmes secoués par le destin. Notamment celui de Prudence qui traverse tout le roman.

« Prudence » est d’ailleurs le titre original de ce texte. Allez savoir pourquoi ce titre-prénom a été délaissé au profit d’une expression qui semble extraite d’un dialogue définitif sur le cours de l’existence ?  Car c’est bien le destin de Prudence qui a intéressé David Treuer et qui est à l’origine de ce rodavid-treuerman.

Ce qui nous reste une fois le livre refermé, c’est une atmosphère à la fois envoûtante et inquiétante où la magie de l’enfance, le tumulte de l’adolescence ne sont jamais très loin. C’est aussi le regard précis de l’auteur sur la condition des Amérindiens. Que l’on soit familier de l’œuvre de David Treuer ou pas ce livre doit être lu absolument !

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-

Le manuscrit du docteur Apelle de David Treuer

Le manuscrit du docteur Apelle de David TreuerC’est pour mieux nous envoûter que David Treuer entame son roman en racontant l’histoire de deux bébés indiens, rescapés de la famine et du froid qui décimèrent leurs tribu indienne respective au début du 19ème siècle. Sauvés par des animaux, une louve pour la petite Eta et une femelle orignal pour Bimaadiz, les enfants sont recueillis chacun par une famille dont ils feront le bonheur. Puis ils grandiront, se rencontreront, s’aimeront et connaîtront mille péripéties dignes de celles qui fondent les mythes, les légendes millénaires, les cosmogonies des peuples disparus.
Cette histoire, c’est celle sur laquelle travaille le docteur Apelle, spécialiste des langues anciennes. C’est un vieux manuscrit qu’il a découvert presque par hasard sur les rayons d’une bibliothèque et qu’il a entrepris de traduire. Le docteur Apelle est un type à la vie terne et sans intensité, un peu asocial, un peu misanthrope. Une vie dont il se satisfait pourtant. Mais la beauté de la légende indienne est un véritable choc et va bouleverser sa vie. Il va devoir puiser en lui tout un vocabulaire pour restituer l’intensité de l’histoire, la richesse des sentiments des personnages, les infinies nuances de couleur des paysages. Le docteur Apelle se rend alors compte qu’il n’a jamais eu l’occasion ni le besoin d’aimer et d’être aimé.

Lui-même originaire d’une réserve indienne dans le Minnesota, David Treuer n’a de cesse de faire connaître l’ancestrale culture du peuple ojibwa à travers ses romans salués dans son pays, notamment par Toni Morrison

Le 21 mai 2014, retrouvez David Treuer à Lyon, à l’occasion des Assises Internationales du Roman, conçues et organisées par Le Monde et la Villa Gillet, en collaboration avec les Subsistances et France Inter. Il sera également la veille à la Maison du livre, de l’image et du son de Villeurbanne

> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <