Archives du mot-clé Stefansson

La tristesse des anges de Jon Kalman Stefansson

La poésie, ça tue ! Au sens propre. Dans son précédent roman Entre ciel et terre, Jon Kalman Stefansson éliminait rapidement l’un de ses personnages : Bardur était obsédé par un vers du Paradis perdu de Milton. Le malheureux partait en mer sans sa vareuse : il mourait de froid sous les yeux impuissants de ses compagnons. Un gamin, presque son petit frère avait du mal à s’en remettre : le roman nous entraînait dans sa quête de raisons de survivre à un tel drame. On était ébloui par l’histoire, le style, l’ambiance.

Un an plus tard, Gallimard publie la suite de cette merveille islandaise. Nous voilà de nouveau happé par la neige, le vent, et surtout par la petite musique de Jon Kalman Stefansson. On retrouve le gamin échoué dans un hôtel sur la côte nord-ouest de l’île. Il continue de lire éperdument puisque le principal sujet du livre, c’est celui-là : l’abîme délicieux de la lecture. Puis il quitte ce havre de chaleur pour accompagner le postier au cours de sa tournée. Le voyage est bien évidement initiatique : le moment des premiers émois amoureux avec toujours la compagnie de la poésie. On l’a compris, la poésie, ça fait vivre aussi !
Jon Kalman Stefansson dit de son art : « Naïvement, j’écris des livres pour changer le monde », les lire change évidemment notre perception du monde. Sans naïveté.