Archives du mot-clé Smith

La suicidée de Martin Cruz Smith

Tatiana Petrovna est journaliste à Moscou… ou plutôt était. Grisha Grigorenko est milliardaire et vit en partie à Moscou… ou plutôt vivait. Chacun disparaît le même jour : l’un est descendu par la mafia ; l’autre se serait défenestrée. Tout pourrait être simple, presque convenu, sans l’opiniâtreté d’Arcady Renko, un flic un peu en dehors du circuit qui réfute la thèse officielle  du suicide.  Il embarque dans son enquête Victor Orlov, assistant improbable qui boit comme un trou. Leur recherche conduit Renko de Moscou à Kaliningrad, ville désolée autrefois capitale de l’ambre. Peut-être, l’ambre est-elle une piste à suivre ? Ou pas.

Entre temps le calepin mystérieux d’un interprète aura provoqué quelques assassinats. Sur un argument classique Martin Cruz Smith propose un roman policier assez efficace. En effet, la fiction mélange les  références politiques récentes : l’assassinat d’Anna Politovskaïa et la corruption, avec les motifs du flic insomniaque tourmenté, limite fragile dans une situation qui réclame des nerfs d’acier.  On apprécie également le dénouement   plutôt audacieux.

> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <

Le sable était brûlant de Roger Smith

Le sable était brûlant de Roger SmithCorruption, violence, maladie et inégalités, le rêve de Nelson Mandela semble bien loin dans l’Afrique du Sud d’aujourd’hui  dépeinte par Roger Smith. Dans ce thriller très noir, l’auteur invité du dernier Quais du Polar, nous entraîne dans une plongée vertigineuse au cœur des villages du Zululand non loin de Durban.

Nous allons suivre alternativement plusieurs personnages dont les chemins devront inévitablement se croiser. Dell, accusé à tort d’avoir assassiné sa famille, victime d’une machination orchestrée par des personnes haut placées. Son père, ancien membre de la CIA au passé plus que trouble, lui vient en aide. Inja Mazibuko, flic véreux et cruel chef de clan d’un township du Zululand, qui se meurt, atteint du SIDA. Sunday, belle adolescente miséreuse, danseuse en habits traditionnels dans les décors en carton pâte d’un village Zulu pour touristes et promise, contre son gré, à Inja. Et enfin, Disaster Zondi, qui a grandi dans le village Zulu d’Inja, ancien flic aujourd’hui installé à Johannesburg mais rattrapé par son passé.

Tous les ingrédients d’un bon thriller sont là : suspense, noirceur et personnages torturés. Et enfin, et c’est surtout en cela que ce roman mérite vraiment le détour, une ambiance sombre parfaitement rendue par l’écriture tourbillonnante et sans concession de Roger Smith, écrivain en colère contre les inégalités et la corruption insoutenable dans son pays.

Emportez le donc à la plage, où, je l’espère pour vous, le sable sera brûlant, ou chez vous, ou n’importe où finalement. J’espère que comme moi vous ne décrocherez pas avant d’avoir atteint la dernière page.

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-