Archives du mot-clé Larsen

Clair-obscur de Nella Larsen


Ce roman écrit et reconnu en 1929, comme son auteur, a été progressivement enseveli par le temps et l’oubli. Ce classique des lettres américaines redécouvert dans les années 1990 aux Etats-Unis, grâce au développement des études culturelles afro-américaines, est traduit et publié en France en 2010. Et seulement en 2010 !

Clair-obscur n’a pas eu de relais médiatique et critique suffisant à mon goût. Je revendique cette lecture et vous invite à lire ce petit bijou dont Malraux aurait pu dire :

« C’est l’intrusion de la tragédie grecque dans le roman policier ».

Clair-obscur est une histoire de désirs au cœur d’un drame : celui de la frontière. Non pas tant la frontière qui divise les noirs et les blancs, mais plutôt la ligne imaginaire infime, qui sépare le visible du perceptible, l’évidence de l’aveuglement.

En prenant pour héroïnes deux femmes noires à peau claire, dont l’une choisira à l’âge adulte de « passer » pour blanche – d’où le titre original, intraduisible de Passing - Nella Larsen nous installe dans une zone franche aussi étroite qu’inquiétante. Dès les premières pages, le trouble s’insinue avec des situations à double tranchant, un suspens croissant jusqu’au tragique dénouement.

Apre comme le blues, élégant comme une variation de Jazz, Clair-obscur mérite un peu d’attention pour beaucoup d’émotions.

crédit photo : portrait de Nella Larsen par Pinchot