Archives du mot-clé Laroui

L’étrange affaire du pantalon de Dassoukine, de Fouad Laroui

dassoukineFouad Laroui, auteur marocain originaire d’El Jadida est économiste, spécialiste d’économétrie, enseignant des sciences de l’environnement, traducteur, poète, auteur de nouvelles et vit en Hollande. Mais en plus d’être un écrivain multicarte, cet Amstellodamois d’adoption est avant tout un formidable raconteur d’histoires. Et comme c’est bien connu, la réalité dépasse souvent la fiction, pour se faire, il puise dans sa mémoire, se souvient d’anecdotes amusantes glanées ici ou là qu’il nous conte avec brio dans une langue française savoureuse.

Avec son recueil : « L’étrange affaire du pantalon de Dassoukine », il nous présente une galerie de personnages en prise avec un quotidien qui les dépasse. Leurs aventures rocambolesques sont rendues avec verve dans une langue proche de l’oralité. Il s’agit souvent de discussions entre hommes menées à bâtons rompus aux terrasses des cafés où le burlesque n’est jamais très loin, qui côtoie l’absurde. Tout paraît décalé, insolite. On est à la limite du surréalisme.

Ainsi, dans la 1ère nouvelle du recueil, Dassoukine, haut fonctionnaire marocain, est envoyé à Bruxelles par son gouvernement afin d’y négocier l’achat de blé au meilleur prix. Celui-ci se trouve bien chiffonné quand un malandrin lui dérobe à l’hôtel son unique pantalon ! Il est tôt le matin, toutes les boutiques sont fermées, il doit se rabattre sur une friperie. Misère ! Comment se présenter devant le Comité, vêtu comme un pauvre hère ? Finalement, tout est bien qui finit bien : il obtient un don de plusieurs quintaux de blé européen. Sans doute, son piètre accoutrement  n’est-il pas étranger à l’affaire…

Dans « L’invention de la natation sèche », (7ème nouvelle) le summum est atteint en matière d’absurde. On est dans les années 80 à El Jadida et une nouvelle discipline vient d’être inscrite aux épreuves du baccalauréat : la natation. Le problème, c’est l’absence regrettable et irréfutable de piscine dans la ville ! Illico, et sans se poser plus de questions, le maire invente un nouveau concept : la natation sèche sur gazon ! La méthode, sitôt éprouvée se révèle bientôt désastreuse pour les terrains de golf d’El Jadida. Hé bien soit ! La municipalité inaugure sur le champ la natation sèche sur sable. Les futurs bacheliers n’ont plus qu’à s’entraîner, ils ne seront pas dispensés.

Toutes les nouvelles sont du même acabit. Humour décapant, loufoquerie des situations. Maroc où Pays Bas en toile de fond, Fouad Laroui sait se placer en grand observateur des comportements humains et nous les décrire avec drôlerie, pour notre plus grand plaisir.

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque->