Archives du mot-clé Lahens

deux « romans » sur Haïti

Le 12 janvier 2010, à 16h53 heure locale, Port-au-Prince s’est effondrée. Certains écrivains mettent des années avant de digérer un traumatisme collectif pour commencer à écrire dessus. Dany Lafferrière, lui, se jette sur son carnet dès les premières minutes. Non pas avec l’idée de vivre un moment dont il faudra témoigner, mais pour se protéger du séisme, l’écriture étant un refuge permettant de s’extraire du cauchemar qui le secoue. Cela donne un recueil de fragments qui balisent le parcours de l’auteur dans cette ville en ruine, à la recherche de ses proches. Ses descriptions sont émaillées de réflexions sur ce pays et son peuple fascinant, sa joie de vivre, sa solidarité et sa dignité. Lorsqu’il quitte cet enfer au bout de quelques jours, qu’il se retrouve téléspectateur des évènements depuis son domicile de Montréal, c’est pour constater que les infos choisies par les médias fabriquent le roman du séisme. En publiant Tout bouge autour de moi, Dany Lafferrière montre une réalité bien loin des clichés passés en boucle à la télé.
Photo : D. Laferrière à la Médiathèque de Décines en 2009

Yanick Lahens a elle aussi vécu ces quelques minutes terribles. Son roman Failles concentre ses interrogations nées depuis le séisme : comment ce peuple pourra imaginer son avenir, lui qui a perdu d’un coup tous les signes visibles de sa mémoire collective ? Que raconter après ça ? Comment écrire ? Pour elle, cette catastrophe qu’on n’a pas su voir arriver fait écho à d’autres catastrophes causées par l’homme (les guerres, la paupérisation, la dégradation de la biosphère, …), que nous feignons d’ignorer.

Yanick Lahens parle de Failles ici