Archives du mot-clé Hunt

Neverhome de Laird Hunt

Nous sommes en 1862 alors que la guerre civile dite de Sécession vient d’éclater depuis un an. Elle oppose les Etats anti-esclavagistes de L’Union aux onze pays du sud de la confédération.

Constance décide de s’enrôler pour l’Union à la place de son mari Bartholomew : Sa santé fragile et la faiblesse de son caractère le rendent inapte au combat.

A contrario, la jeune femme est « faite d’acier » : La personnalité bien trempée que lui a transmis sa mère ainsi que son goût immodéré pour l’ailleurs la destine à cette aventure : elle a en effet pour habitude de « ne jamais tourner les talons ».

La poitrine bandée sous l’uniforme militaire, Constance devient Ash Thompson. Ce travestissement, allié à des talents de tireur hors pair lui assure une certaine renommée qui va lui permettre une bonne intégration au sein de sa compagnie. C’est donc avec une certaine ardeur guerrière que notre jeune héroïne s’embarque pour le front.

Elle va rapidement partager le quotidien de la rude condition du soldat. Très vite cependant les premières peurs et désaffections se font ressentir à l’approche des combats.

Constance voit tout, les carnages, les absurdités du conflit et les destructions. Sous son regard assez lucide les dommages collatéraux des champs de bataille s’incarnent assez trivialement : qu’il s’agisse des cadavres disséminés dans la nature, d’un village entier en proie à une certaine démence, cette guerre n’épargne personne. Ses rencontres témoignent surtout d’hommes et de femmes abîmés par la violence.

Enfin touché jusqu’à en perdre la raison, notre androgyne parvient à reprendre le chemin du retour vers sa ferme tant désirée où tout a changé.

J’ai beaucoup aimé ce roman superbement écrit.

L’auteur maîtrise son sujet. Il s’est en effet inspiré d’expériences vécues par des centaines de femmes et surtout appuyé sur l’autobiographie de l’une d’entre elles : Loretta Velasquez.

Cette question longtemps restée taboue aux Etats-Unis méritait que l’on y revienne.
C’est chose faite et au-delà de l’aspect purement historique le romancier parvient à restituer grâce à une écriture assez poétique un univers assez étrange qui nous envoûte.

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-