Archives du mot-clé Hinckel

Bleue de Florence Hinckel

Découvrez un des six romans en compétition pour la deuxième édition du prix Pierre Bottero. Un prix littéraire qui sera décerné par les lecteurs adolescents de l’Est lyonnais le 10 mars 2017. Les participants du club-lecture du collège Georges Brassens de Décines vous disent ce qu’ils en pensent…

Bleue, un livre émouvant :

Bleue a été écrit par Florence Hinckel. C’est une histoire de science-fiction.imagesbleue Elle se déroule en France dans le futur et elle raconte comment on vit dans une société où ressentir de la douleur est interdit.

C’est l’histoire d’un garçon, Silas, qui tombe amoureux d’une fille qui s’appelle Astrid. Mais Astrid meurt dans un accident et Silas est traumatisé. Il n’arrive pas à vivre sans l’aide de l’éradication de la douleur. Il ne s’en sort pas ! En effet, dans leur société, la douleur est éradiquée : si quelqu’un ressent de la douleur il peut être « oblitéré » et ne plus rien ressentir. Ils se font « oblitérer » par les agents de la CEDE, une organisation gérée par l’État. Mais les personnages morts sont-il vraiment morts ? Dans cette société, ne plus ressentir la douleur est-ce vraiment une bonne chose ? Comment les personnages vivent-ils avec tout cela ? Vous le découvrirez en lisant Bleue…

Les + du livre :

Je trouve que cette histoire est plutôt originale. On se sent vivre dans l’histoire : on peut s’identifier aux personnages. J’aime aussi le fait que l’histoire n’est pas parfaite : c’est l’inverse d’un roman à l’eau-de-rose.

Les – du livre :

La deuxième partie, celle racontée par le personnage d’Astrid, est moins rythmée : il y a beaucoup de répétitions d’éléments de l’histoire déjà présents dans la partie consacrée à l’autre personnage.

Chroniquedarkness (3e)

Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque

Les autres livres en compétition :

Les amants du Génome / Johan Héliot

Les mystères de Larispem / Lucie Pierrat-Pajot

Jungle-Park / Philippe Arnaud

Elia, la passeuse d’âmes / Marie Vareille

Le tueur d’écume / Michel Honaker