Archives du mot-clé Flasar

La cravate de Milena Michiko Flasar

La-cravate-couverture_w525

« Penses-tu qu’on ait besoin de nous ? Je veux dire, de gens comme nous, qui dévions du chemin, qui nous sommes retirés. »

Taguchi Hiro a 20 ans. Il vit reclus dans sa chambre chez ses parents. Il est ce qu’on appelle au Japon un Hikikomori. Après 2 années d’enfermement, Hiro tente de sortir de chez lui et se rend au parc non loin de là. L’expérience de la liberté est une vraie épreuve. Le monde extérieur lui semble très agressif. Mais désormais, le parc l’attire chaque jour presque inexorablement. Il s’installe toujours sur le même banc, regarde les gens passer et voit l’influence des saisons sur la nature.

C’est là qu’il va rencontrer Cravate, un salaryman d’une cinquantaine d’année qui va faire renaître chez Hiro une forme de lien social perdu depuis longtemps. Les deux personnages s’observent chaque jour, assis l’un en face de l’autre. Des journées entières passent et les deux apprennent à se connaître sans même se parler. Que fait Cravate ici toute la journée qu’il pleuve, qu’il vente ou bien qu’il neige ? N’a-t-il pas un travail ? Une famille ? Puis, inévitablement, vient le jour où les deux hommes vont se parler…

Petit à petit et avec beaucoup de pudeur les deux personnages se livrent l’un à l’autre. On se laisse entraîner par les récits de ses deux personnages broyés par une société inhumaine.

On apprend alors ce qui a poussé Hiro à se couper du monde. On découvre aussi qu’Ohara Testu a perdu son travail et qu’il est incapable de l’avouer à sa femme.

Milena Michiko Flasar par une écriture lumineuse et très impressionnante de maîtrise pour un premier roman, nous hypnotise. Par de courts chapitres nous découvrons par bribe chaque protagoniste empreint d’une humanité extraordinaire. Et le choix de cette construction nous donne envie de découvrir la suite, mais surtout pas trop vite, on aime se laisser bercer par le rythme de chaque personnage. Dans ce texte, chaque souffle, chaque détail, chaque silence compte…

Un premier roman avec une écriture rare, une très belle histoire, plein d’humanité, bref, une magnifique surprise à découvrir.

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-