Archives du mot-clé Choden

Histoires en couleurs, de Kunzang Choden

Kunzang ChodenParallèlement à la publication du roman « Le cercle du Karma », les éditions Actes Sud éditent aussi le recueil de nouvelles : « Histoires en couleurs ».

Dans ces treize nouvelles, Kunzang Choden compose un hymne enchanteur à son pays et surtout aux femmes Bhoutanaises.

Qu’elles soient petite fille tenant tête à une religieuse pour être appelée par son véritable paronyme, vieille femme naine et bossue, qui au crépuscule de sa vie raconte avec humour le parcours du combattant que fut son existence, ou encore petite paysanne se rendant en ville pour se faire poser un percing au nombril, toutes expriment leur désir d’indépendance, affirment leur identité avec punch, ceci dans une langue savoureuse et imagée.

On est tour à tour ému, attendri, amusé… et impatient de découvrir de nouvelles oeuvres de cette auteure si attachante.

Le Cercle du Karma, de Kunzang Choden

Question piège : quel pays a mis en œuvre le Bonheur National Brut comme substitut au PIB, et ce depuis plus de 40 ans ?
La réponse est : Le Bouthan ! Ce petit pays voisin du Népal et coincé entre l’Inde et la Chine fait aussi parler de lui depuis peu pour sa littérature.

En 2007, Le Cercle du Karma a en effet été le premier roman bhoutanais publié en France. Kunzang Choden, son auteure, très attachée aux traditions de son pays, nous offre une immersion totale au cœur d’une culture profondément bouddhiste, dans un pays en pleine mutation.

Le Cercle du Karma suit le personnage de Tsomo sa vie entière, depuis son enfance dans un village de montagne où la vie est rythmée par les récoltes, le tissage et les naissances. La religion et les traditions patriarcales sont les piliers de cette société extrêmement codifiée, où les femmes ne peuvent prétendre à l’instruction religieuse dont peuvent bénéficier les hommes. Victime d’un « mauvais karma », Tsomo cherche tout au long de sa vie son épanouissement spirituel et sa place dans cette société. A la suite d’un accouchement malheureux et de l’échec de son mariage, elle prend la route à la recherche d’une autre vie loin des siens. Son périple l’amène jusqu’au Népal et en Inde, exerçant des métiers aussi divers que tisseuse ou casseuse de pierres pour la création d’une nouvelle route… Elle entame ainsi une vie de misère et de combat contre la maladie, jalonnée par des pèlerinages dans les plus grands sanctuaires bouddhistes.

Ce roman est un vrai choc culturel pour les lecteurs occidentaux que nous sommes. Au-delà de l’attachement qui se crée avec ce personnage confronté à la dureté de la vie, ce texte amène à interroger les valeurs et le rapport au temps qui régissent notre mode de vie.
Une porte ouverte vers un bonheur intérieur brut ?…