Archives du mot-clé Capps

La ballade de Bobby Long de Ronald Everett Capps

Byrons Burnbobys et Bobby Long sont deux vieux potes d’enfance, anciens professeurs d’université, alcoolos, et fauchés. Ensemble, Ils forment un trio improbable avec Lorraine, elle-même paumée et de surcroit bipolaire. Ils se sont connus dans leur jeunesse, et chacun des trois avait toutes ses chances pour « réussir ». Sauf…

Sauf que la vie en a voulu autrement car des fois, il s’en faut d’un rien pour que tout bascule. Dès le début, lorsqu’on fait la connaissance de ces trois là, ils viennent d’emménager ensemble et partagent leurs maigres revenus respectifs dans la joie et la bonne humeur. Leur univers, c’est : « des livres, de la vodka, -beaucoup- de la poésie, des chansons, discourir sur le sexe et s’écrouler comme des masses ». Ils sont pauvres certes, voire même à la limite de la clochardisation, mais quand même, ils ne sont jamais pitoyables. On sent bien que ces trois là sont riches à l’intérieur… et qu’ils ne partagent pas que la pitance.

Un jour, Lorraine, qui est devenue obèse et boulimique, décède. Déboule alors, dans la chambre d’hôtel miteuse qu’ils partagent : Hanna, 17 ans, la fille unique de Lorraine, venue là dans l’idée de récupérer le dernier chèque de pension de sa mère. Elle est jeune donc, belle comme un cœur, livrée à elle-même depuis trop longtemps, et passablement ignare. En se « pourléchant » d’avance les babines, les deux bougres vont lui proposer de l’héberger et de faire son éducation… Après tout, ils sont professeurs, non ?

Le talent incomparable de l’auteur est de nous faire aimer ses personnages dès le premier chapitre. Ils ont beaux être veules, amoraux, fainéants, alcoolos, obsédés sexuels, ils sont drôles et très attachants, car dans le fond, ils sont bons. Imaginez Bukowski avec un coeur de Mère Térésa… On rit beaucoup et il y a une telle bonne humeur et une telle humanité qui se dégagent de ce roman qu’il laisse une impression de tendresse et cela fait du bien.

Ce livre a été adapté au cinéma par Shainee Gabel en 2004 sous le titre A love song for Bobby Long, avec John Travolta, Gabriel Macht et Scarlett Johansson

> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <