Archives du mot-clé Boris

Je n’ai pas dansé depuis longtemps de Hugo Boris

 

 

Hugo Boris

Cela faisait des années qu’Ivan s’entraînait dur pour être celui qui partirait dans l’espace et il a été choisi pour battre le record de longévité dans la station Mir : 400 jours. Le voilà au matin de son grand départ qui s’active à tout revisser dans sa maison, des meubles à la machine à laver, pour que sa femme n’ait pas de problèmes techniques durant sa longue absence. Ivan est un terrien pragmatique !

Nous sommes au début des années 90 dans l’Union Soviétique et nous suivons le cosmonaute dans son épopée autour de la Terre. Ivan écoute les vibrations de la machine, se laisse aller à des peurs enfantines, rêve de sa femme … la solitude le gagne, puis la pesanteur fait son oeuvre sur son corps : il perd le sommeil, le goût, l’odorat, ses muscles fondent. L’esprit se délite aussi, la tentation du néant l’étreint un instant.

Mais le confinement va aussi rendre Ivan plus réceptif à la poésie qui naît de son incroyable aventure. La beauté de la Terre le frappe et le sentiment d’appartenir viscéralement au peuple des terriens le rend sentimental.
Et pendant ce temps-la, l’Union Soviétique s’effondre.

Grâce à une foule de détails, nous sommes avec Ivan : nous souffrons et nous avons peur avec lui, nous ressentons aussi son immense joie lorsqu’il étreint l’homme qui vient le ravitailler.
Dans un décor habituellement dévolu à la littérature de science-fiction, ce roman est un rêve totalement dépaysant et Ivan, un personnage qui reste longtemps en mémoire.

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-

Retrouvez Hugo Boris mardi prochain à la Médiathèque François Mitterrand de Meyzieu (entrée libre sur inscription au 04 37 44 30 70).

Il sera également la veille aux Subsistances à Lyon, à l’occasion des Assises Internationales du Roman, conçues et organisées par Le Monde et la Villa Gillet, en collaboration avec les Subsistances et France Inter.

 

Trois grands fauves de Hugo Boris

Trois grands fauves de Hugo Boris

Les trois grands fauves qu’Hugo Boris tente de cerner, de comprendre, ce sont trois personnages qui ont marqué l’Histoire : Georges Danton, Victor Hugo, Winston Churchill. Tour à tour, l’auteur brosse à grands traits l’irresistible destin de ces grands hommes.  Pourquoi ces trois-là ? une question à poser à l’auteur qui viendra nous rendre visite le 20 mai prochain*.

Ni récit historique, ni biographie, ce roman est résolument fictionnel, et pourtant ancré dans la réalité. Mais c’est à travers l’angle de l’intimité, de l’enfance et de ses fêlures indélébiles que l’auteur dessine le portrait des trois prédateurs.
D’abord Danton, piétiné par un taureau dans sa prime enfance. Tandis qu’un autre aurait caché son infirmité, il s’est surexposé et a trouvé sa voie en galvanisant les foules.
Puis Hugo, dévasté par la perte de sa fille chérie, inconsolable, mais toujours et jusqu’au bout une stature de géant invulnérable, consacrant toute son énergie à devenir immortel.
Enfin Churchill, dont l’indifférence du père le rend malheureux et peureux dans l’enfance. Et qui dans l’âge adulte transformera
radicalement doutes et mélancolies en soif de pouvoir.

Avec des mots simples, des images fortes et belles, une écriture fluide et élégante, Hugo Boris imagine d’où ces natures puisent leur force dévorante.

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-

Le 19 mai 2014, retrouvez Hugo Boris à Lyon, à l’occasion des Assises Internationales du Roman, conçues et organisées par Le Monde et la Villa Gillet, en collaboration avec les Subsistances et France Inter.
*Il viendra aussi rencontrer ses lecteurs décinois et majolans le mardi 20 mai à 15h, à la Médiathèque François Mitterrand à Meyzieu (entrée libre sur inscription à partir du 6 mai au 04 37 44 30 70).