Tous les articles par Véronique

Big brother de Lionel Shriver

« Mon frère veBig Brothernait d’arriver, et son apparence devait le mettre terriblement mal à l’aise; je voulais qu’il se sente accueilli et aimé. C’était le seul moyen pour qu’il se reprenne en main […] j’ai passé mon bras autour de ses épaules. Le mouvement de dégoût, léger mais manifeste, que j’ai éprouvé en touchant mon propre frère m’a choquée ».

C’est un choc quand Pandora, chef d’une entreprise fleurissante, retrouve son frère Edison à l’aéroport. Quatre ans qu’elle ne l’avait pas revu. Elle avait gardé le souvenir de ce jeune prodige du jazz, séduisant et élancé mais c’est un homme obèse qui se présente à elle. Méconnaissable et usé par la vie… que lui était-il arrivé  ?

Elle avait accepté de l’héberger un temps, malgré la réticence de son mari Fletcher, artiste-ébéniste, dont les fanfaronnades du frangin l’agaçaient prodigieusement. La cohabitation risquait d’être compliquée ! Ce qui allait bientôt se vérifier : entre un mari obsédé de sport et de diététique et un frère adepte de la malbouffe, les rapports sont explosifs !  Rapidement, les tensions contaminent le couple.

Pandora se retrouve dans une situation terrible et doit faire un choix : aider son frère ou sauver son mariage.

Lionel Shriver, qui est en réalité une femme, nous invite à réfléchir sur nos modes de consommations, nos habitudes alimentaires mais aussi sur l’exclusion des personnes obèses sur lesquelles la société jette un regard méprisant.

Rencontrez Lionel Shriver à Lyon lors des Assises Internationales du Roman, un événement conçu et réalisé par Le Monde et la Villa Gillet

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-

Pig island de Mo Hayder

Mo Hayder-Pig Island

« C’est d’abord l’odeur qui m’a frappé… j’ai compris que j’allais avoir droit à un de ces trucs qui vous retournent l’estomac. »

Une odeur de pourriture…
Un sol jonché de cadavres de porcs
Une créature difforme…
On dit que le Diable habite cette île…

Joe Oakes, journaliste, débarque sur « Pig Island », un îlot sauvage au large de l’Ecosse. Ce baroudeur aux nerfs d’acier en a vu d’autres. Il est fermement décidé à percer le mystère sur cette île maudite, théâtre de pratiques rituelles. Une secte, adoratrice de Satan vit en communauté et a rompu tout contact avec le monde extérieur.

Oakes connait parfaitement leur gourou… un certain « Malachy Dove ». Autrefois, le journaliste a démasqué ce charlatan qui se faisait passer pour un guérisseur. Et cette fois-ci, il est bien déterminé à mettre fin aux agissements de Dove pour de bon!

Mais Joe va découvrir l’horreur qui bouleversera à jamais sa conception de la peur et du mal…
Il n’est pas sûr qu’il en ressorte indemne.

Mo HayderAvec un style très cru, la romancière britannique Mo Hayder ne fait pas dans la dentelle. Ses romans sont parsemés de personnages glauques baignant dans un univers violent et malsain. Elle n’hésite pas à se documenter auprès de policiers et de médecins légistes, apportant ainsi une touche de réalisme lorsqu’elle décrit des scènes de crimes.

 -> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-

La vie nouvelle d’Orhan Pamuk

Orhan Pamuk. credit photo sedatmehder.com« Un jour, j’ai lu un livre, et toute ma vie en a été changée…. le livre manifestait tout son pouvoir non seulement, sur mon âme, mais sur tout ce qui faisait mon identité. »

A 22 ans, Osman jeune étudiant en école d’ingénieur à Istanbul remarque un livre entre les mains de la belle Djanan, étudiante en architecture. Il se précipite aussitôt à la librairie pour acheter ce bouquin. Dès ce jour, sa vie ne sera plus jamais pareille. Le jeune homme dévore l’ouvrage avec frénésie, peu à peu piégé par le pouvoir fascinant du livre mystérieux. Osman retrouve Djanan dont il tombe éperdument amoureux. Hélas, la belle étudiante en aime un autre : Mehmet, un étudiant aussi envoûté par l’étrange bouquin.

Un jour Djanan et son Mehmet disparaissent soudainement. Osman part à leur recherche et aussi à la conquête d’une « vie nouvelle » promise par ce livre. Un étrange voyage commence alors pour notre héros. Durant des années, il sillonne la Turquie à bord de cars déglingués, avec pour seul bagage ce maudit livre qui renferme les seuls indices pouvant l’aider à retrouver les 2 amoureux. Osman rencontre une brochette de gens truculents dont l’énigmatique docteur Lefin, le « géniteur » de Mehmet. De plus en plus obsédé par la lecture du livre, Osman perd pied avec la réalité. Le docteur Lefin existe-t-il vraiment? Et si finalement « la vie nouvelle » « tant désirée n’est peut-être rien d’autre que la mort »…

Lorsqu’on tient ce livre entre les mains, on s’aperçoit qu’il ne s’agit pas d’un banal roman mais d’une quête sur soi, sur l’identité. « La vie nouvelle » est une réflexion sur la mort et sur l’inconnu au sein d’une Turquie divisée et « tiraillée entre la tradition musulmane et le modèle occidental ».

Orhan Pamuk, écrivain turc né en 1952 à Istanbul a remporté de nombreux prix littéraires dont le prix Médicis étranger pour Neige en 2005. Le 12 octobre 2006, il obtient le prix Nobel de littérature, devenant ainsi le premier auteur turc à recevoir cette distinction.

-> Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque <-

le 20 mai 2014, retrouvez Orhan Pamuk à Lyon, à l’occasion des Assises Internationales du Roman, conçues et organisées par Le Monde et la Villa Gillet, en collaboration avec les Subsistances et France Inter

Le Pingouin par Andreï Kourkov

Le Pingouin« Si Victor Zolotarev adopte un pingouin au zoo de Kiev en faillite, c’est pour couler avec lui des jours paisibles. »

Victor Zolotarev, journaliste au chômage, déchante rapidement : pas facile de vivre avec très peu d’argent et une bestiole à nourrir…

Pas de bol pour le bonhomme : « Micha » le pingouin est malade et dépressif. Le manchot erre comme une âme en peine chez Victor. Bientôt une tristesse routinière s’installe dans le logement.

La chance finit par sourire. Victor est embauché dans un grand quotidien. Le patron lui confie une drôle de mission : rédiger à l’avance « les petites croix », des nécrologies sur des personnalités encore vivantes. Victor est ravi. Ce boulot tranquille et lucratif amène de la gaieté dans la chaumière… et beaucoup de poissons pour Micha.

Tout va bien jusqu’au jour où les « petites croix » décèdent réellement à une vitesse alarmante. Victor et son pingouin sont entraînés dans une spirale infernale et angoissante où l’issue peut être fatale!

« Le Pingouin », paru en 1996, est le premier roman d’Andreï Kourkov. L’écrivain ukrainien brosse un tableau impitoyable de l’ex-Union soviétique. Il dénonce une Ukraine corrompue broyée par la misère 10 ans après la catastrophe de Tchernobyl.

Ce thriller à l’humour grinçant plonge dans une ambiance surréaliste peuplée de morts suspectes et de personnages inquiétants. La relation entre Victor et son pingouin apporte une touche légère et comique.

 Bon d’accord, la couverture n’est pas très folichonne, mais « Le Pingouin » est un roman à suspens original et prenant. Et rarement des héros ont été aussi attachants!

Et bonne nouvelle, il y a une suite au Pingouin : « Les pingouins n’ont jamais froid« .

Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque