Tous les articles par michel

Le verger de marbre d’Alex Taylor

Beam a 19 ans et il aide quelque fois son père sur le bateau bac qui fait la traversée de la Gasping River. Et il le remplace ce soir où monte un homme qui refuse d’abord de payer la traversée, et qui tente ensuite de lui voler sa recette. Sans doute plaisante t-il. Sans doute veut-il charrier le jeune homme. Mais pour se défendre sans doute également, Beam le tue.

taylor-alex-le-verger-de-marbreEt Beam prend la fuite. Son père à qui il s’est confié le pousse à partir car il a semble t-il reconnu cet homme. Car dans ce Kentucky profond, on est sur le territoire de Loat Duncan, un personnage qui fait régner une terreur où se mêlent ses intérêts et son bon plaisir. Et Duncan va en effet partir en chasse parce que Beam a tué son fils.

Au fil de cette errance se dessine le portrait d’une autre Amérique. Violente, folle, anarchique. Rien ne semble pouvoir arrêter les outrances de Duncan et de son homme de main. Ni le shérif et sa loi, ni le père et sa bonne volonté. Pas plus que le courage et la ténacité de quelques uns. Duncan va jusqu’au bout, et tout le monde s’en accommode à sa façon… Un roman tragique et captivant.

Empruntez Le verger de marbre

La file indienne d’Antonio Ortuno

liv-11170couv_m-la-file-indienneIrma devait emmener sa fille à Disney Land. Son mari, dont elle est séparée, et qu’elle n’a sans doute jamais aimé, a décidé de faire ce sacrifice pour payer ce voyage à sa fille. Il est professeur dans un lycée au Mexique. Il gagne mal sa vie.

Mais Irma doit aller à Santa Rita. Assistante sociale de l’organisme d’état de soutien aux migrants, elle doit aider celles et ceux qui ont survécu à l’incendie criminel commis dans le refuge de l’organisme. Beaucoup de salvadoriens, d’hommes et de femmes du Costa Rica ou du Honduras veulent rejoindre les Etats Unis pour abandonner une vie misérable. Mais ils doivent pour cela traverser le Mexique, et ils sont à la merci de passeurs, de bandes criminelles et de fonctionnaires corrompus.

Irma est au centre de cette tragédie à Santa Rita. Elle communique avec un journaliste qui enquête sur cette affaire. Et elle va essayer de soutenir Yein, une jeune femme qui a survécu à l’incendie mais qui a perdu son mari. Yein ne veut pas parler, Yein se méfie et elle veut se venger. Une vengeance qui va dévoiler bien des compromissions dont Irma va devenir un témoin impuissant… Un roman tragique et haletant, où l’on souffre avec ces personnes soumises à toutes les violences.

Empruntez La File indienne

La vie automatique de Christian Oster

AVT_Christian-Oster_6097Jean Enguerrand est semble t-il dans le doute. Il se pose des questions sur sa vie, sur son couple, sur son travail. Et sur le gaz qui doit brûler en ce moment sous une casserole. Mais ne l’a-t-il pas plutôt coupé tout à l’heure ? Jean Enguerrand va bientôt constater que sa maison est en cendres. Le feu couvait encore.

Cette mise à feu est le signe d’un nouveau départ. Qu’il prend sur le champ en décidant notamment de changer de nom et de se mettre au régime. Bien qu’il honore aussi ses derniers contrats, quelques tournages de séries. Et puis c’est l’aventure. Qui va commencer peut être par ce taxi. A l’intérieur, il la reconnait, France Rivière, une grande actrice qui a maintenant vieilli.

Elle l’invite à vivre chez elle s’il le souhaite, ou s’il connait peut être des difficultés. Il accepte et rencontre le fils de France, qui a vécu et qui sort semble t-il de moments difficiles. Et qu’il va suivre jusqu’au Japon, puisque France lui a demandé de le surveiller un peu. De regarder ce qu’il peut faire. Jean Enguerrand mène sa nouvelle vie sérieusement, un pas après l’autre, bien que l’on puisse douter qu’il voit plus loin que cet horizon…128029_couverture_Hres_0

On prend un grand plaisir de lecture à suivre les aventures et les nouvelles résolutions de Jean Enguerrand. Un récit précis, méticuleux, pour raconter ce personnage poussé semble t-il par son élan. Un décalage qui fait toute la saveur de ce roman.

 

 

Empruntez  La vie automatique

La maison Wolfe de James Carlos Blake

ob_6aa8b6_maison-wolfeJessie a été élevée par Charlie, Charlie Wolfe. Elle a 20 ans, et elle est l’une des invités d’un fastueux mariage qui lie 2 familles mexicaines fortunées. Un mariage qui attire l’attention et la convoitise. Plusieurs membres des 2 familles et quelques invités sont enlevés lorsque la fête se termine, par une poignée d’hommes bien organisés. A sa tête un personnage qui veut rejoindre une importante organisation mafieuse, et qui veut montrer l’exemple à cette occasion. L’entreprise devrait être menée à bien et les rançons payées. Il n’y a qu’un problème. Jessie est au nombre des invités kidnappées. Jessie Wolfe a été enlevée.

La famille Wolfe a 2 composantes. Une partie de la famille réside au Mexique, l’autre aux Etats Unis. Leur spécialité, le trafique d’arme, a côté d’autres activités plus ou moins  respectables. C’est une famille puissante, organisée par des liens hiérarchiques forts, mais liée aussi familialement. Jessie a été élevé par son oncle Charlie lorsque son père a été arrêté et lorsque sa mère l’a soudainement quittée. Il y a de l’attachement, de l’amitié, de la tendresse entre Jessie et Charlie. Et c’est comme un père qu’il va partir à sa recherche…AVT_James-Carlos-Blake_3007

Un roman haletant où l’on suit les rebondissements de cette prise d’otages. On aime aussi s’approcher de cette famille attachante par certains côtés…

 

 

Empruntez La maison Wolfe

Destiny de Pierrette Fleutiaux

Le prix littéraire des lycéens et apprentis rhônalpins réunit chaque année des centaines de lecteurs de plusieurs lycées de notre région. Une 26ebe35925e1a5d429080718aa3a8ee4-54755classe du lycée général et technologique Charlie Chaplin emmenée par leur professeur documentaliste madame Roméas, a participé à ce prix pour cette édition 2016/2017. Le but est de distinguer l’un des 4 romans et l’une des 4 bandes dessinées en lice. Tout cela entouré de multiples activités, comme les rencontres auteurs élèves dans les établissements.

Subject: FLEUTIAUX Pierrette - Copyright: John FOLEY/Opale - Date: 20100127Pour les romans, le prix a été décerné par les élèves au mois de mai dernier  à Pierrette FLeutiaux pour Destiny. Un roman récit centré sur le personnage d’une migrante que Anne rencontre inopinément dans un couloir de métro. Destiny est nigériane, elle à 27 ans et elle est enceinte. Anne va essayer de l’aider, arrêtée à la fois par sa détresse et la force de son regard. Elle va la conduire à l’hôpital, lui acheter des vêtements, lui donner de l’argent, lui trouver un appartement…

Leurs relations sont parfois difficiles, car Anne ne comprend pas facilement les paroles de Destiny. Mais c’est aussi 2 univers qui se confrontent et qui ont du mal à trouver des mots communs. La rage de Destiny, qui lui a permis de se préserver jusque là, est aussi pour Anne des murs à traverser. Un roman émouvant qui essaie de mettre des mots sur la réalité de ces personnes qui ont tout abandonné. Un très bon choix de livre pour ces lecteurs scrupuleux, et talentueux par ailleurs…

Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque

Le bonheur c’était ça d’Eduardo Sacheri

XVMc0f910c8-e3eb-11e6-a9f2-d7d0570b818bDans ce train, Sofia, 14 ans, montre déjà un peu d’humeur. Elle ne veut pas qu’on lui parle. Parce qu’elle n’a pas envie de parler. Elle se rend, seule, à Moron, une banlieue de Buenos Aires. Parce que sa mère semble t-il vient de mourir. Elle part donc seule, à Monron, pour retrouver un  homme qui se trouve être son père. Le problème c’est que celui-ci, Lucas, ne la connait pas. Tout comme Sofia ne connaît pas cet homme. Mais que va-t-il donc bien se passer ?

Le contact se fait semble t’il instantanément. De la surprise surgit aux premiers mots, de la crainte apparait pour tout  ce qui va suivre… Mais une relation qui se construit tout de suite, par une sorte de reconnaissance. Au grand désarroi de Fabiana, la femme de Lucas, qui n’apprécie pas ce bouleversement, cette présence inopportune. Et qui le fait voir. Fabiana veut que son mari devienne enfin un écrivain reconnu, celui qui a laissé déjà beaucoup d’espoir dans son premier livre à succès. Fabiana a ses règle, son mode de vie, et il conviendrait que son mari les suivent, en laissant un peu de côté notamment ses étranges amis.

51JyHUFy6zL._SX195_Ce livre est l’histoire d’une petite révolution. Lucas qui devient père et qui bouleverse sa vie. Lucas qui découvre sa véritable personnalité grâce à cette fille qui chamboule ses repères. Sofia qui prend petit à petit de la force grâce à ce père qui se construit. Un livre magnifique, émouvant, où l’on souhaite tout le bonheur possible à ces 2 êtres qui se découvrent à eux même et à l’autre. Le bonheur, c’est ça…

 

Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque

 

La ville des brumes de Sara Gran

 

Sara Gran AVT_Sara-Gran_660écrit des romans policiers que vont apprécier les amateurs du genre. Tous les ingrédients sont réunis autour d’une enquête haletante. Mais sans doute y a-t-il un peu plus.  Car  on est vite éblouit par un style percutant qu’on voit peu dans le polar, et peut être ailleurs,  et cela donne un  portrait étonnant du détective Claire DeWitt et de l’ambiance des ses recherches.

Paul Casablancas a été assassiné. C’est l’ancien compagnon de Claire, un guitariste réputé, et ils se sont quittés de façon étrange. Des soupçons, des non dits, un passé encombrant…

9782702440018La police enquête sur un cambriolage qui a mal tourné, puisque plusieurs instruments ont été dérobés. Mais ce n’est pas l’impression de Claire. Quelque chose, on ne sait quoi, la dérange. Les circonstances de cette mort, cette issue  ne sont pas normales. Tout cela n’a pas de sens.  Et elle mène son enquête, dans ses excès, dans ses outrances, dans sa liberté. Et les voiles des brumes vont sans doute bientôt se dissiper, pour révéler dans sa vérité un étrange paysage. Une ville fantasque San Francisco, une vie difficile pour beaucoup de ses habitants, un personnage complexe et attachant, Claire DeWitt. Si vous ne connaissez pas Sara Gran, je vous conseille de lire ses romans. Et vous direz merci à ces écrivains assez rares tout de même.

Vérifier la disponibilité de ce document à la médiathèque