Tous les articles par La seconde 13 du Lycée Chaplin

Les élèves de seconde 13 ont lu La Vie devant ses yeux…


La Vie devant ses yeux est écrite par Laura Kasischke, en 2002 : elle utilise le registre tragique et lyrique avec toujours une mise en évidence des cinq sens. Diana et Maureen sont dans les toilettes de leur lycée pour se pomponner quand tout commence : c’est la scène de la fusillade, omniprésente dans le livre. L’auteur utilise des sauts dans le temps qui permettent de mettre en parallèle la vie d’adolescente et la vie adulte de Diana, l’avant et l’après la fusillade. Le récit est concentré autour de ce personnage, les cinq sens sont donc utilisés du fait d’une grande importance accordée à ses sensations et ses sentiments : c’est le lyrisme. Ce livre parle de la vie et de la mort en utilisant ces fameux cinq sens : l’idée est d’en profiter durant sa vie et les regretter avant sa mort. Le lyrisme évolue ainsi vers le tragique : tout au long du roman on remarque que la mort est présente sous forme d’allusions. L’œuvre réveille la curiosité du lecteur car il veut savoir laquelle des deux adolescentes est morte ; la vie parfaite de l’une des deux filles est-elle réelle ou rêvée par celle-ci ? La Vie devant ses yeux est partagée entre la vie réelle et le mystère, et du suspense. L’auteur fait référence à la vie réelle aux Etats-Unis et dénonce certaines lois comme le port d’arme.